Finales ESL PL S7 : L'Arbre
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Finales ESL PL S7 : Groupe B
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Finales ESL PL S7 : Groupe A
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
ESL Pro League S7 : barrages US
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
ESL Pro League S7 : barrages EU
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
ESL Pro League S7 : Saison régulière EU
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
Arbre
ESL Pro League S7 : Saison régulière US
Equipes inscrites
Jeu
Counter-Strike: Global Offensive CS:GO
Phase de poule
Arbre
WebTV
HyperX Pulsefire FPS
News
Breves
Pas de brève pour le moment dans ce coverage !


[MAJ] L'ESL Pro League étend sa portée

4429 13

[MAJ] L'ESL a finalement révélé à qui irait le dernier slot des finales : à l'équipe qui sortira de la toute nouvelle ligue lancée par la même occasion, dédiée à l'Amérique du Sud. Excepté l'Afrique, tous les continents seront donc représentés lors des prochaines finales ESL Pro League.


Au moyen de multiples changements, l'ESL Pro League s'internationalise et accroît son influence sur la scène professionnelle mondiale. La phase finale de la septième saison, qui aura lieu du 14 au 20 mai à Dallas, aux Etats-Unis, accueillera quatre équipes supplémentaires, dont trois seront issues de deux nouvelles régions, et revoit son format.

Cette réforme, qui devrait avoir un profond impact sur l'écosystème professionnel du jeu, est en réalité la suite d'une série d'événements qui, du fait de la StarSeries i-League S4 et des IEM Katowice, sont passés légèrement inaperçus. Revenons sur la trame des dernières semaines avant d'analyser cette nouveauté.

Tout d'abord, suite au retrait de l'organisation Counter Logic Gaming de Counter-Strike et à la fin des contrats des joueurs de Misfits, le 11 février, l'ESL réduit le nombre d'équipes de la division américaine, qui passe du traditionnel 14, en vigueur depuis la saison 4, à 12. L'organisation déclare immédiatement que cela aura un impact sur la phase offline de la plus grande ligue du monde. Et étonnamment, alors que le nombre de rosters participants diminue, le 20 février, l'ESL annonce que le nombre d'équipes qui pourront se qualifier pour les phases finales de la saison actuelle augmente et passe de 12 à 16.

Le trailer vidéo donne la couleur : après la saison 6, qui s'était conclue au Danemark, les playoffs reviennent au pays dans lequel le jeu a vu le jour, les Etats-Unis. On fait même mieux : ceux-ci se dérouleront là où, le 05 juin 2017, G2 Esports s'imposait face à North dans une finale quasi-expéditive pour conclure la saison 5, à savoir au Verizon Theatre de Dallas. Le titre de la vidéo, Homecoming ("le retour à la maison"), est toutefois assez ironique quand on sait que la société derrière la compétition est allemande. Celle-ci se contente ensuite de dire qu'elle va réévaluer le nombre de slots à attribuer aux deux ligues dans les jours à venir.


Dallas sera de nouveau le théâtre des finales pour cette saison 7

6 mars, coup de théâtre. L'ESL introduit un circuit Asie-Pacifique (APAC) qui enverra deux équipes aux finales. Celui-ci n'est toutefois pas mené comme en Europe et en Amérique du Nord car c'est un événement local, qui aura lieu du 20 au 22 avril à Sydney, dans le studio ESL australien, qui déterminera quelles formations feront le voyage au Texas.

Le processus qui mène à cette nouvelle sorte de qualifier régional n'est pas totalement clair. On sait que les équipes issues des régions ANZ (Australie & Nouvelle-Zélande), Chine (Chine, Corée du Sud, Hong Kong, Japon & Mongolie) et Asie du Sud-Est (Bhoutan, Birman, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Taïwan, Thaïlande & Vietnam) s'affronteront tout d'abord dans trois qualifications ouvertes limitées à ces trois régions, dont le format reste à être présenté. Suite à cette qualification, toujours dans leurs régions respectives, les meilleures équipes s'affronteront dans une ligue locale. Enfin, de ces ligues locales sortiront trois équipes d'ANZ, trois équipes de Chine et deux équipes d'Asie du Sud-Est. Celles-ci joueront donc à Sydney et ne seront que deux à se qualifier aux phases finales mondiales. Ce processus devrait, à terme, déboucher sur une saison régulière, similaire aux deux autres pratiquées habituellement.

La Pro League débarque en Asie et en Océanie

A ce sujet, Ulrich Schulze, vice-président et producteur chez ESL, déclare :

C'est une étape incroyablement importante sur notre chemin visant à établir un réel espace de jeu global pour tous les joueurs de Counter-Strike du monde. La région APAC a assez attendu une réelle inclusion dans un circuit de jeu mondial. Nous sommes impatients de voir comment l'expansion de la Pro League à cette région va continuer à renforcer et à développer la scène professionnelle.

L'objectif est donc double : étendre l'influence de l'ESL Pro League et permettre aux joueurs issus de cette partie du monde de bénéficier des opportunités réservées jusqu'ici au Vieux Continent et à l'Amérique du Nord. Il va être très intéressant de voir comment des joueurs qui joueront à distance beaucoup plus considérables les uns des autres qu'en Europe ou aux Etats-Unis réagiront. On notera que l'organisation allemande semble n'avoir aucun doute sur l'impact de cet énorme ajout qui, d'après elle, ne sera que positif. Ce qui est sûr, c'est que les amateurs de Counter-Strike oriental seront servis.

Du fait de l'ajout de deux slots asiatiques, on aurait pu se dire qu'ESL allait tout simplement faire passer le nombre d'équipes pouvant participer aux phases finales de 6 à 7 en Amérique du Nord et en Europe, mais non, nouveau coup de théâtre un jour après : sur Twitter, l'organisation annonce que 7 slots reviendront aux équipes europénnes et qu'un slot supplémentaire sera TBA ("annoncé ultérieurement").

Cette faveur envers les équipes européennes est sans doute liée au fait qu'elles sont 14 à jouer la saison online, contrairement aux américaines, qui ne sont que 12. Mais ce serait pourrait aussi être un timide geste d'ESL en faveur des critiques qui, depuis de nombreuses années, réclament un plus grand nombre de slots européens au détriment de l'Amérique, en raison d'un niveau de jeu généralement supérieur en Europe. Si c'est le cas, cela ne rend les saisons à venir que plus excitantes, surtout si l'ajustement des slots se fait en fonction des résultats des équipes aux phases finales.

Ce qu'il faut retenir :

  • L'ESL Pro League existe maintenant aussi en Asie et en Océanie
  • Le nombre d'équipes qualifiées aux finales Pro League passe de 12 à 16
  • Le nombre d'équipes européennes qualifiées aux finales Pro League passe de 6 à 7
  • La répartition des équipes aux finales se fait ainsi : 7 viennent de la ligue européenne, 6 viennent de la ligue américaine, 2 viennent de la ligue asiatique/océanique. La dernière place n'est pas encore attribuée.
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles