Brèves

WebTV
Publicité

Actualité de la scène

Coverage



n0thing : "Stewie a été choisi par désespoir"

17495 18
Page 1: Version française

Absent des deux derniers Majors, Jordan "n0thing" Gilbert a bien voulu revenir avec nous sur l'année 2016 et le début de 2017 : tous les changements qui ont affecté Cloud9, les arrivées de nouveaux joueurs comme Jake "Stewie2k" Yip ou Timothy "autimatic" Ta, son essai au rôle de leader, les hauts et les bas traversés, et les liens avec Braxton "swag" Pierce, qui a joué avec l'équipe au dernier cs_summit. Et vous saurez également pourquoi il a choisi ce pseudo il y a maintenant un bon paquet d'années.

Revenons assez longtemps en arrière, début 2016. Vous recrutez Stewie2k, qui est alors peu connu internationalement. Pourquoi l’avoir choisi lui, aviez-vous d’autres pistes pour remplacer sgares ?

Nous l’avons choisi, en toute honnêteté, par désespoir. On savait qu’il était un bon joueur de pug, mais on ne savait pas s’il pouvait faire la transition. Notre pari a payé et comme vous le savez, il s’est développé pour devenir un joueur complet. À ce moment-là, nous avions des vues sur autimatic, tarik et quelques autres joueurs, mais ça n’a rien donné.

Peu avant la MLG Colombus, le premier Major aux États-Unis, vous remportez l’iBUYPOWER Spring, mais vous vous retrouvez dans le groupe de la mort avec Na’Vi, G2 et Virtus.pro. Quel est votre sentiment avant le début ? Vous êtes malgré tout confiants, l’intégration de Stewie s’est bien passée ?

On était obligatoirement très confiant car on produisait de bonnes performances contre les équipes nord-américaines, donc on savait que si on avait d’entrée une bonne dynamique, on pouvait battre les équipes de notre groupe. On mène 6-0 contre Na'Vi sur Train mais on perd tout de même le match (16-9). Ensuite on perd lourdement contre G2 sur Dust2 (16-3) où on pensait avoir notre chance jusqu’au changement de side.

Peu après, fREAKAZOiD est remplacé par Slemmy. Vous faites un choix un peu à contre-courant, en recrutant un leader-in-game pur, quitte à sacrifier de la puissance de feu. Aujourd’hui, avec le recul, était-ce la bonne décision à prendre ?

On voulait tenter ça à ce moment-là, on pensait donc que c’était une bonne décision. Bien sûr, à ce niveau, c’est difficile si la personne n’a pas confiance en son skill. Slemmy a travaillé dur et c’était un bon coéquipier, mais ça n’a juste pas marché.

Slemmy et n0thing à la DreamHack Austin 2016

Avec lui, vous finissez sur un top 3/4 à la DH Austin, derrière les deux équipes brésiliennes, Luminosity et Immortals. Comment expliques-tu cette domination des Brésiliens venus tenter leur chance aux USA ? Comment ont-ils pu passer devant toutes les équipes américaines aussi vite ?

Beaucoup de détermination, de travail et de passion pour le jeu.

Finalement, vous échouez lors de la qualification pour le Major suivant, l’ESL One Cologne, après un dernier match contre un shox en feu. La pression vous affecte-t-elle beaucoup ?

La pression a pu nous affecter, mais je pense que sans la prestation divine de shox sur Cache et quelques ajustements, on se serait qualifiés, donc oui ça craint.

Toujours à Cologne, Liquid atteint la finale. Qu’est-ce que cela fait de voir une équipe de son pays, avec à sa tête Hiko, qui a été ton coéquipier pendant un moment, arriver aussi loin ? Est-ce qu’il y a un peu de jalousie, est-ce qu’il n’y a pas de regrets de ne pas avoir gardé Hiko, ou de ne pas avoir recruté EliGe, etc. ?

Je dirais que c’est plutôt s1mple que Hiko qui a fait le jeu, mais je vois ce que tu veux dire. En soi, j’espère toujours que nous soyons les représentants des USA et personne d’autre. Aucun regret !

Slemmy quitte finalement l’équipe peu de temps après, et vous recrutez autimatic pour le remplacer. Là encore un jeune joueur, un choix assez surprenant, pourquoi l’avoir pris lui ?

autimatic s’entendait bien avec Stewie, et plus important encore, nous avons vu en lui un très bon joueur capable de prendre les bonnes décisions et réaliser des actions impressionantes.

Tu es d’assez loin le joueur le plus expérimenté de cette line-up, comment arrives-tu à faire profiter de ton expérience aux autres ? Sont-ils demandeurs de conseils ?

Je pense que ce petit plus au niveau de l’expérience se ressent uniquement lors de situations spécifiques de clutch. Peut-être aussi lorsque l’on fait face à des problèmes inattendus, je peux être plus à même de proposer une solution ou au contraire apporter du calme et de la sérénité. Tout le monde souhaite apprendre et pas uniquement eux de moi. L’inverse est aussi vrai. Je pense que c’est important pour une équipe si elle veut progresser.

Vos résultats s’améliorent nettement avec autimatic, deuxième de la Northern Arena Toronto, deuxième de la DH Bucarest, jusqu’à ces fameuses finales ESL Pro League saison 4. En arrivant à Sao Paulo, quel est l’objectif ? La victoire finale, l’équipe y pensait déjà ?

Pour être honnête, on était tous en pleine confiance individuellement. Tout le monde semblait vraiment concentré et c’est un bon exemple de ce que l’on devra faire à l’avenir. L’état d’esprit est important pour n’importe quelle équipe, nous inclus.

Tout se passe très bien pour vous jusqu’à la finale contre SK. Vous encaissez un énorme comeback sur la première carte (de 13-2 à 17-19), et alors que tout le monde vous voit vous effondrer, vous gagnez les deux autres cartes très facilement (16-6 / 16-5). Quel était votre état d’esprit pendant ce match ? Pourquoi avez-vous été si bons ?

On a eu l’impression de s’être fait voler cette première map, on est donc restés confiants car à ce moment on sentait qu'on méritait d’être là. On était un peu en mode: "Autant rester optimiste, non ?"

Le triomphe aux finales ESL Pro League S4

Malgré cette victoire, la fin d’année est plus compliquée, vous sortez dès les poules de la DH Winter et n’arrivez pas à vous qualifier pour l’ELeague Major, pourquoi n’avez-vous pas réussi à surfer sur la vague de votre très bon automne ?

Je pense qu’on était épuisés, tout simplement. Évidemment, il y a sûrement d’autres facteurs, mais c’est la raison principale.

Aujourd’hui, le rôle de leader semble alterné entre autimatic et Stewie2k. Tu avais essayé de le prendre l’an passé, avant de déclarer que tu n’arrivais pas à jouer et lead en même temps. Quelles sont les difficultés que tu avais rencontrées ?

Juste le fait de sentir un peu plus de responsabilités à chaque match. Au début c’était un nouveau défi à relever qui était le bienvenu. Je regardais beaucoup de démos et je comprenais de mieux en mieux le déroulement de chaque round. Les difficultés incluent une pression supplémentaire, moins de concentration personnelle, et apprendre à call intuitivement dans un nouveau rôle.

Lors du récent cs_summit, swag a joué avec vous. Comment cela se passe-t-il avec lui ? Est-ce qu’il s’entraîne souvent avec l’équipe, ou vous l’appelez juste quand il faut un sixième homme ?

Il n’avait pas du tout joué avec nous avant ça, et ne joue pas plus avec nous aujourd’hui. On l’avait sorti tout droit du Rank S à l’époque. C’était génial de jouer avec lui même s'il ne connaissait pas nos strats.

Tout le monde est très élogieux sur son niveau. Toi qui l’a connu chez compLexity dès 2013, comment situerais-tu le swag actuel par rapport à celui de 2014, après deux ans sans jouer officiellement au plus haut niveau ?

Il est toujours aussi bon de base. Il n’est juste pas habitué à la manière de jouer en team actuelle. Mais il pourrait rattraper ça rapidement pour revenir au meilleur niveau.

Tu es un vétéran de la scène, présent depuis de très nombreuses années, qui a déjà remporté de nombreux succès dans des pays variés. Aujourd’hui, que cherches-tu encore sur la scène ? As-tu un objectif précis qui te fait continuer ?

Gagner plusieurs évènements majeurs dans une année, battre nos rivaux, mais plus généralement être le plus possible à mon maximum.

Finalement, dernière question, la plus basique de toutes : pourquoi « n0thing » ?

J’ai choisi n0thing il y a un moment, après que les gens sur les serveurs publics aient commencé à dire que je "tuais à travers les smokes et les murs comme si ce n’était rien (Like it was nothing)". J’ai donc commencé à m'appeler "Like its nothing", puis je l’ai raccourci en nothing/n0thing.

Merci beaucoup pour ces réponses ! Les derniers mots sont pour toi.

Merci pour cette interview et également aux sponsors de C9 ! Allez sur www.cloud9.gg pour plus d’infos et suivez moi sur twitter @n0thing :D

Merci à Elnum pour la bannière, et Miles, Stonz, Kudje et SPK pour la traduction

Crédits photos : ESL, DreamHack (Alex Maxwell)

Page 1: Version française
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles