WebTV
En bref...
23/07/2017 :: N'oubliez pas EnVyUs qui est en...
23/07/2017 :: C'est déjà la dernière journée du...
22/07/2017 :: Une map partout, Astralis remporte Inferno...
22/07/2017 :: Astralis a mis 10 rounds en terro sur...
22/07/2017 :: Gambit remporte Overpass, 16-10,...
22/07/2017 :: Gambit impressionne, l'équipe mène...
22/07/2017 :: Une interview avec Guardian arrivera dans la...
22/07/2017 :: Instagram : Vakarm_net
22/07/2017 :: Snapchat: vakarm_net
21/07/2017 :: N'hésitez pas à nous suivre sur...
Vidéos - Interview et ambiance
 
 


Qui domine sur chaque carte du map pool ?

5766 20

À l'approche du Major, connaître les forces et faiblesses de chaque line-up présente peut s'avérer utile pour tenter de suivre au mieux la compétition. Pour chacune des sept cartes du mappool, nous avons essayé d'identifier quelles équipes étaient les plus à l'aise dessus et quelles formations ne l'étaient pas du tout. Nous avons pour cela comptabilisé toutes les maps jouées en lan depuis le 1er février dernier, c'est-à-dire depuis le dernier Major. Évidemment, tous ces chiffres restent des statistiques, et il faut savoir prendre du recul dessus. Mais cela donne déjà une idée de la force d'une équipe sur une map, et avec le changement du système de véto, cela pourrait avoir encore plus d'importance.

Certaines équipes sont plus présentes que d'autres, qui n'apparaissent que rarement : c'est par exemple le cas de Cloud9 ou fnatic, qui affichent un ratio de près de 50% de défaites et de victoires sur la totalité des maps. À partir de là, il est difficile de tirer des conclusions. Parfois, comme pour FlipSid3, le faible nombre de cartes jouées (à peine sept en lan pour F3 depuis février !) ne permet pas vraiment de démontrer quoi que ce soit. Enfin, pour Vega Squadron, le faible niveau de ses adversaires habituels fausse les choses : peut-être que l'équipe russe est invaincue sur Nuke en lan ces six derniers mois, mais en n'ayant joué qu'une fois contre Spirit Academy et deux fois contre pro100, cela rend les choses plus faciles.

Assez parlé, passons aux choses sérieuses.


L'équipe qui domine : SK Gaming (12 victoires - 3 défaites)

SK affiche un ratio de 80 % de victoires sur Cache, malgré sa surprenante défaite contre Space Soldiers à Cologne. Elle s'est ensuite rassurée en battant North, OpTic puis FaZe dessus. Mais son side défensif n'est pas parfait, et les Brésiliens restent sans doute prenables sur cette carte.

Attention à elles : Immortals (6 victoires - 3 défaites)
  BIG (4 victoires - 1 défaite)

Immortals a battu SK sur Cache à la dernière DH Summer, mais a ensuite perdu dessus contre BIG à la qualif. Major. Cache n'est pas la meilleure carte des Allemands ni des Brésiliens, mais les jouer dessus ne sera sans doute pas une partie de plaisir.

Sauf surprise, ce sera délicat : North (2 victoires - 6 défaites)
  Virtus.pro (0 victoire - 1 défaite)
  Na'Vi (0 victoire - 0 défaite)

Cache ne réussit pas vraiment à North qui a perdu dessus contre SK à Cologne mais aussi contre G2, FaZe et HellRaisers lors des trois derniers mois. La map est bannie instantanément par Virtus.pro et Na'Vi, qui ne la jouent presque pas : seule VP s'y est risquée aux finales Adrenaline Cyber League, mais a perdu 13-16 contre HellRaisers.


L'équipe qui domine : SK Gaming (14 victoires - 4 défaites)

Encore une fois, SK paraît au-dessus sur Mirage, ayant notamment battu fnatic et VP sur cette map à Cologne. Attention toutefois en cas d'affrontement avec les équipes américaines : OpTic avait battu les Brésiliens en Allemagne, et C9 avait trouvé la clé dessus contre Astralis aux finales ECS. En cas d'affrontement SK - C9, une surprise pourrait bien être au rendez-vous si Mirage tombe.

Attention à elles : FaZe Clan (6 victoires - 3 défaites)
  Astralis (5 victoires - 2 défaites)
  Cloud9 (7 victoires - 7 défaites)

Depuis mars, FaZe n'a perdu qu'une seule fois sur Mirage en lan, 14-16 contre Astralis aux finales SL i-League. Depuis, elle a battu SK, Cloud9 et écrasé Renegades 16-3. Ce n'est pas la map la plus jouée par karrigan et ses hommes, mais dessus, ils savent y faire. Même constat pour Astralis, même si elle a récemment perdu après deux rencontres très serrées aux finales ECS (15-19 contre C9 et 14-16 contre SK). Logiquement, Cloud9 sera donc aussi à ne pas sous-estimer, ses succès récents contre Astralis et Na'Vi l'attestent. Même face à FaZe, elle n'avait cédé qu'en overtime.

Sauf surprise, ce sera délicat : G2 Esports (0 victoire - 0 défaite)
  Gambit Gaming (0 victoire - 1 défaite)

G2 ne joue jamais Mirage, c'est le bannissement immédiat à chaque véto, shox ne l'aimant pas du tout. Y aura-t-il une surprise à ce Major ? Ce serait très étonnant. Gambit n'apprécie pas non plus la map, elle qui ne l'a jouée qu'une fois depuis le dernier Major pour une défaite contre OpTic au cs_summit.


Attention à elles : Astralis (7 victoires - 4 défaites)
  Immortals (9 victoires - 4 défaites)
  SK Gaming (7 victoires - 5 défaites)

FaZe Clan (6 victoires - 2 défaites)

Pas vraiment d'équipe dominatrice sur Inferno, mais plusieurs maîtrisent plutôt bien la map. Les trois dernières défaites d'Astralis dessus sont contre SK (deux fois) et FaZe, ce qui est "pardonnable", mais montre que la map ne sera peut-être pas choisie par les Danois en cas de gros choc. De son côté, Immortals a battu fnatic et C9 dessus le mois dernier, et n'a cédé qu'en overtime face à G2. SK est dans cette catégorie car ses cinq défaites commencent à remonter, et qu'elle prend souvent le dessus sur ses principaux rivaux lorsque le duel a lieu sur Inferno. Enfin, FaZe a l'air aussi solide dessus ces derniers temps, avec notamment deux victoires à Cologne contre Heroic et North.

Sauf surprise, ce sera délicat : Virtus.pro (1 victoire - 1 défaite)

Seuls deux matchs sont au compteur des Polonais depuis février, dont un 2-16 encaissé face à fnatic lors de leur dernier essai en avril. Cela a sans doute refroidi les ardeurs de TaZ & Co, qui n'y sont plus retournés depuis.


L'équipe qui domine : Astralis (6 victoires - 1 défaite)

Astralis a l'habitude de bien performer sur Overpass et n'a perdu qu'une seule fois dessus cette année. Le problème, c'est que c'est arrivé assez récemment, aux finales ECS, contre Liquid. Mais elle s'est bien reprise ensuite en battant SK. Bref, pour aller défier la bande danoise sur Overpass, il faudra être fort.

Attention à elles : FaZe Clan (6 victoires - 3 défaites)
  BIG (6 victoires - 2 défaites)

D'habitude, FaZe gère plutôt bien Overpass et en était à cinq victoires de suite depuis fin juin et les finales ECS. Sauf qu'elle a pris un 16-4 contre SK qui l'a un peu calmé. Mais à n'en pas douter, elle aura réglé ce qui n'allait pas pour le Major. Et attention également à BIG : certes, les adversaires ne sont pas les mêmes que d'habitude, mais gob b et son équipe ne sont pas mauvais sur Overpass. Ils y avaient battu EnVyUs, PENTA et dignitas au Minor, avec un 16-6 sec contre les deux premiers.

Sauf surprise, ce sera délicat : Virtus.pro (0 victoire - 2 défaites)
  Gambit (0 victoire - 1 défaite)
  mousesports (0 victoire - 1 défaite)

Comme pour Inferno, Overpass n'est pas la tasse de thé de Virtus.pro ces derniers mois, qui a encaissé un violent 4-16 contre Astralis dessus au Clash of Cash, et ne la joue que très peu dans tous les cas. Même équation pour Gambit et mouz, qu'on ne voit que rarement sur cette map.


Attention à elles : G2 Esports (5 victoires - 1 défaite)
  Virtus.pro (3 victoires - 2 défaites)

Comme pour Inferno, aucune équipe ne semble pleinement dominer la carte. G2 pourrait être celle-ci, mais sa récente défaite contre Na'Vi a montré que tout n'était pas encore parfait. D'ordinaire, Nuke est une carte qui réussit bien aux Français, même si cela se finit souvent sur des scores serrés (13-16 / 16-13 / 16-14 / 25-22 les quatre dernières fois). Si Virtus.pro va mal, Nuke semble être son pansement : victoires dessus contre Astralis et Na'Vi le mois dernier. Si les Polonais veulent avoir une chance, cela passera sûrement par la centrale nucléaire.

Sauf surprise, ce sera délicat : SK Gaming (0 victoire - 1 défaite)
 
Immortals (0 victoire - 0 défaite)
  BIG (0 victoire - 0 défaite)
  PENTA (0 victoire - 0 défaite)

Il y a peu de monde qui aime Nuke : les Brésiliens ne veulent pas en entendre parler, et les leaders allemands ne sont pas non plus très friands des bombsites superposés. Ce serait très étonnant de voir cette carte dans le match de l'une de ces quatre équipes.


Attention à elles : SK Gaming (9 victoires - 5 défaites)
  Na'Vi (7 victoires - 2 défaites)
  Astralis (7 victoires - 3 défaites)

SK Gaming n'a connu qu'une seule fois la défaite sur Train depuis trois mois, et c'était contre EnVyUs lors du tie-breaker des finales Pro League S5. Depuis, elle a battu deux fois FaZe, fnatic et C9 dessus. Train sera un de ses atouts. Ce sera aussi une bonne carte pour Na'Vi, qui a montré qu'elle savait gérer le money-time récemment en battant VP puis C9 à l'arrachée, 22-20 et 34-32. Enfin, Astralis ne sera pas à négliger, même si hormis une nette victoire contre Liquid fin juin, on ne l'a pas vu dessus contre un adversaire de qualité depuis un moment.

Sauf surprise, ce sera délicat : G2 Esports (1 victoire - 4 défaites)
 
North (0 victoire - 0 défaite)

En 2017, sur Train, G2 n'a gagné qu'une seule fois en lan : contre Tricked. Autant dire que ça ne rassure pas forcément, avec les quatre défaites qui font face de l'autre côté. Les Français ne seraient sans doute pas contre éviter Train, tout comme North, qui ne l'a tout simplement pas joué une seule fois hors-ligne depuis février.


Les équipes qui dominent : SK Gaming (12 victoires - 1 défaite)
  G2 Esports (10 victoires - 1 défaite)

Difficile de départager SK et G2 sur Cobblestone tant les deux semblent au-dessus du lot. La seule défaite des Brésiliens est à mettre à l'actif des Français, quand ces derniers ne se sont inclinés qu'une fois contre Gambit au cours des six derniers mois. Un affrontement entre les deux sur cette map ne serait pas de refus.

Attention à elles : Immortals (9 victoires - 4 défaites)
  Gambit (5 victoires - 2 défaites)
  mousesports (5 victoires - 2 défaites)

Attention à Immortals sur cette carte, qui n'est pas la référence absolue mais reste une valeur sûre. Considérée comme l'une des toutes meilleures dessus en début d'année, Gambit n'a plus joué Cobble depuis un moment mais pourrait se rappeler à ses bons souvenirs au moment opportun. Méfiance donc. Enfin, sans particulièrement impressionner dessus, mousesports peut compter le château fort de son côté au Major : c'est sur cette carte qu'elle a obtenu sa qualification contre PENTA.

Sauf surprise, ce sera délicat : Virtus.pro (2 victoires - 5 défaites)
 
Astralis (1 victoire - 1 défaite)
  FaZe Clan (1 victoire - 1 défaite)

Virtus.pro reste sur quatre défaites consécutives sur Cobblestone, dont deux à l'ESL One Cologne contre Immortals et Heroic : elle ne partira pas favorite du tout si elle doit la jouer. Pour FaZe et Astralis, c'est le véto classique d'avant-match. Les deux équipes ne l'ont joué qu'à deux reprises, à chaque fois l'une contre l'autre, puisqu'elles savaient qu'aucune des deux ne maîtrisait vraiment la carte...


Ah non. Pas de Dust2 cette fois-ci. Pour la première fois, un Major sera disputé sans que la carte la plus emblématique de Counter-Strike soit dans le map pool. En espérant la revoir toute belle lors du prochain !

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles