WebTV
Publicité
En bref...
23/07/2017 :: N'oubliez pas EnVyUs qui est en...
23/07/2017 :: C'est déjà la dernière journée du...
22/07/2017 :: Une map partout, Astralis remporte Inferno...
22/07/2017 :: Astralis a mis 10 rounds en terro sur...
22/07/2017 :: Gambit remporte Overpass, 16-10,...
22/07/2017 :: Gambit impressionne, l'équipe mène...
22/07/2017 :: Une interview avec Guardian arrivera dans la...
22/07/2017 :: Instagram : Vakarm_net
22/07/2017 :: Snapchat: vakarm_net
21/07/2017 :: N'hésitez pas à nous suivre sur...
Vidéos - Interview et ambiance
 
 


Que fera G2 au Major ? WiPR, MaT- et pm répondent

7025 14

A quelques jours du Major, nous avons demandé aux experts de la scène ce qu'ils pensaient des chances du seul représentant français, G2 Esports. Renaud "WiPR" Malfait, vidéaste, coach et caster chez ESL France et NVIDIA, Mathieu "MaT-" Leber, ancien joueur et caster chez ESL France, et Arthur "pm" Guillermet, ancien joueur, désormais coach et caster chez O'Gaming, ont accepté d'éclairer notre lanterne.

WiPR: "Trois dangers entourent G2"

Si G2 veut atteindre la première place, de nombreux pièges sont à éviter sur le chemin. D'une manière générale, pronostiquer l'issue d'un match ou d'un tournoi sur CS:GO n'a jamais été aussi compliqué que lors de ces six derniers mois. Avec la professionnalisation de la majeure partie du top international, le niveau global et individuel crève le plafond, les équipes ont de moins en moins de faiblesses et le format intense de la ronde suisse encourage les surprises et les erreurs de parcours.

Pour simplifier mon point de vue, je vais énumérer les trois dangers qui entourent G2.

D'abord, ce qui semble être le plus grand défaut de l'équipe est sa confiance "ciblée". Lorsqu'ils endossent le rôle d'outsider lors de confrontations avec SK, Astralis et FaZe, les Français semblent capables de se transcender pour atteindre un pic de forme incroyable. Par contre, dès qu'ils font office de favoris face à des adversaires "plus modestes", G2 se transforme : perte de concentration, joueurs amorphes tentant de faire la différence "par eux-mêmes" et non de manière collective, excès de confiance lorsque l'équipe a un léger avantage au niveau du score, etc. Dans la majorité des cas, G2 tient son rang en se ressaisissant au bon moment, comme l'atteste leur parcours au Major Qualifier (un 3-0 logique, mais loin d'être "propre"). Toutefois, il arrive régulièrement que ces problèmes surviennent au mauvais moment et contre la mauvaise équipe, à l'image de leur BO3 en quart de finale contre Na'Vi à Cologne. À Cracovie, quasiment toutes les équipes sont capables de bousculer G2 et il est crucial pour les Français de ne prendre aucun match à la légère, même lorsque le score commence à s'envoler.

Ensuite, en plus du niveau de l'équipe qui semble fluctuer au gré des matchups, c'est le niveau individuel des joueurs qui peut inquiéter. Si NBK et bodyy font preuve d'une très bonne régularité ces derniers mois, il en va autrement pour leurs trois coéquipiers qui enchaînent les hauts et les bas. Pour apEX et kennyS, rien de nouveau malheureusement car ils nous ont toujours habitué à être tantôt monstrueux, tantôt absents, mais pour shox cela fait forcément bizarre quand on se remémore ses performances et sa constance avec l'ancienne line-up G2. En cela, l'équipe me fait beaucoup penser à Na'Vi : lorsque tous les joueurs sont en forme au même instant, G2 a une puissance de feu extraordinaire. Malheureusement dans la pratique, les Français ont surtout tendance à se relayer en haut du scoreboard plutôt qu'à tous répondre présent en même temps.

Pour finir, je vais évoquer un point un peu compliqué à décrire, car se reposant beaucoup sur une sensation personnelle : les excuses et la mentalité. Certes, l'équipe subit une grosse pression de la part de la communauté, qui attend toujours plus, mais avant et après chaque match, les déclarations des joueurs se suivent et se ressemblent : match trop tôt ? Match trop tard ? La meilleure équipe qui a gagné aujourd'hui ? Attente prolongée entre deux matchs ? Nous sommes arrivés à un point surréaliste où les joueurs s'excusent avant même que la partie ne commence. Comment aborder une rencontre compliquée avec la bonne mentalité, alors que la veille au soir la défaite était déjà envisagée ? C'est très facile à dire avec mon point de vue de spectateur, mais pour le Major j'aimerais voir des G2 avec des visages tueurs à chaque game et qu'importe la situations.

Quand je fais le bilan de ces trois points, je suis bien conscient d'avoir évité d'aborder des arguments tournant autour du jeu en lui-même. C'est assez paradoxal, mais selon moi les G2 sont "prêts" : leur map pool est fort, ils ont une belle diversité stratégique avec un peu d'originalité, individuellement ils n'ont rien à envier aux meilleurs, il y a du travail, une cohérence derrière leur jeu et la possibilité de remporter la grande finale ne fait pas de doute. Toutefois, le grand challenge pour les Français sera de proposer ce "vrai" niveau sur tous les rounds de toutes les maps de tous les matchs.

MaT- : "L'enchaînement des tournois a pu causer un relâchement dans le focus"

Pour ma part, et ce qui ressort de l'ESL One Cologne (shox en ayant de toute façon parlé ensuite en interview), c'est d'abord le mental, et apparemment l'enchaînement des entraînements ainsi que des tournois. Pas forcément dans la préparation des matchs car avec le staff à leurs côtés, cela doit être effectué de manière professionnelle, je l'espère en tout cas.

Les joueurs, individuellement, ont beaucoup donné pour rattraper le mauvais départ en Pro League et courir après ce premier titre, eux qui sont programmés pour gagner. L'enchaînement des tournois, la satisfaction, inconsciente peut-être, du titre en EPL a pu causer un relâchement dans le focus. Les joueurs sont tous bons, il faut l'être en même temps comme contre SK. Le focus est donc primordial, je ne pense pas qu'ils aient sous estimé Na'Vi à Cologne, mais ils avaient le match en main et l'ont un peu lâché par moments.

Rien n'est acquis, ils ont tous les ingrédients pour faire un grand "Major", leur map pool est conséquent, le choix de ne pas jouer Mirage est connu, assumé, et l'exemple même du BO5 contre North en finale EPL prouve qu'ils sont armés de ce côté. J'ai toujours eu l'impression qu'ils avaient besoin d'être un peu mis en difficulté pendant les phases de groupes pour ensuite sortir de bons playoffs. Il faudra mieux gérer les trous d'air qu'ils connaissent dans certains matchs, le co-lead de certains joueurs sera important aussi pour que shox ne soit pas sur les rotules après le round swiss et pour anticiper les phases finales. S'il ne faut pas faire oublier la victoire en EPL, il est de même pour les échecs qui sont autant, voire plus, sources d'améliorations pour les échéances à venir. L'attente autour de cette équipe est grande, légitime.

Maintenant il y aura une concurrence énorme avec d'autres équipes telles que SK, Astralis, FaZe et d'autres, qui peuvent surprendre bien entendu. S'ils mettent la même application ou presque dans tous les matchs que lors de la rencontre face à SK à Cologne, ils auront tout pour aller loin.

pm : "En observant la concurrence, je commence à douter"

G2 met enfin fin à cette absurdité de n'avoir jamais réuni kennyS et shox dans la même équipe. Ce duo d'exception profite en plus d'un alignement des astres puisque les trois autres joueurs sont les meilleurs de la Francophonie à leurs postes respectifs. L'équipe a pu avoir le temps de se construire, de se roder et sa montée en puissance a été graduelle comme je m'y attendais.

Tous les voyants semblaient au vert pour en faire une favorite aux côtés de SK, Astralis et FaZe. Mais certains points ternissent le tableau. D'abord cet éternel veto de Mirage handicape leur map pool. Même si le BO1 en réduit l'impact, il est toujours regrettable de voir un veto automatique au sommet mondial. Espérons que de_France remplace Mirage dans un futur proche, même si je ne comprends pas l'aversion du top français pour cette dernière.

Ensuite, tous les joueurs ont prouvé leur régularité. Mais Dan (apEX) fait, et depuis toujours, figure d'exception puisque ses "bas" sont assez marqués notamment à cause de son style de jeu très agressif – et parfois individualiste – aux résultats imprévisibles. Parce que le niveau est très relevé, je ne peux pas m'empêcher cette remarque. J'ai toutefois conscience que ses "bas", significatifs dans leur intensité, ne sont pas importants dans leur occurrence. Ce joueur n'est pas à proprement parler une faiblesse, c'est même le contraire. Mais il est parfois la source des fluctuations qui traversent la forme de ses équipes

Enfin, Cologne ternit la montée en puissance de G2. Chuter face à des favoris n'aurait pas vraiment inquiéter cette ascension. Mais ce sont NiP et Na'Vi qui sanctionnent. Je crois qu'il faut nuancer ce contre-coup. NiP est ressuscité depuis l'arrivée de REZ et Na'Vi semble reprendre du poil de la bête.

Quand je regarde G2, je suis optimiste quant à leurs chances de remporter ce Major. L'équipe a vraiment de la gueule. C'est plutôt en observant la concurrence, notamment SK, que je commence à douter. 

Merci à WiPR, MaT et pm de nous avoir donné leurs avis !

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles