Brèves

WebTV
Publicité

Actualité de la scène

Coverage



NiP - fnatic, souvenirs d'un classico

10154 22
Page 1: Round 1 : finale DH Winter 2013

NiP - fnatic, c'est la promesse d'un duel qui déçoit rarement. C'était déjà le cas il y a plus de dix ans, lors d'une époque qui paraît désormais bien révolue, et c'est toujours le cas aujourd'hui. Le classico suédois s'est au fur et à mesure des années imposé comme l'une des rencontres les plus excitantes à regarder. Seulement voilà, plus le temps passe, plus les deux ont du mal à se croiser lors de matchs décisifs. Seuls quelques confrontations en poules offrent l'occasion de voir les deux formations se tirer dans les pattes. Alors en souvenir d'un temps pas si lointain que ça, retour sur quatre rencontres de folie ayant opposé Ninjas in Pyjamas et fnatic.

Round 1 : finale DH Winter 2013

Qu'importe les deux équipes qui se seraient rencontrées à Jönkönping le 30 novembre 2013, ce match aurait fait date. Première finale de Major dans l'histoire de CS:GO. Le destin a été taquin et a décidé de mettre face à face deux formations compatriotes, chez elles, pour une rencontre que chaque supporter suédois espérait secrètement. En sous-marin depuis plusieurs semaines pour remporter ce tournoi, son tournoi, NiP s'est sorti du piège LGB en quart puis de l'ennemi juré VeryGames en demi. La troupe de Fifflaren est en pleine confiance, le titre lui tend les bras.

En face, fnatic a réussi à déjouer les pronostics en dominant sa poule avant de passer les Recursive d'Happy et kennyS lors du premier de tour de l'arbre, puis de ne faire qu'une bouchée de compLexity, deux fois 16-7. Atteindre la finale est déjà une réussite. Mais face aux ninjas, tout semble joué d'avance : six mois plus tôt, ces mêmes fnatic, alors chez Epsilon, avaient explosé en finale de la DH Summer, encaissant un sévère 16-5 / 16-2. Une seule chose a changé depuis, l'arrivée d'un certain pronax dans la line-up. Cela peut-il être suffisant pour inverser les choses ? Beaucoup pensent que non. Et il paraît difficile de leur donner tort.

Les stades et autres arènes étaient encore bien loin

C'est dans un amphithéâtre plein que la grande finale commence. Rapidement, la tendance se confirme : NiP évolue un cran au-dessus. En attaque sur Dust2, friberg et ses compagnons roulent sur la défense adverse. 5-1, 8-3 et même 12-3 à la pause, l'économie CT n'ayant jamais été assez solide pour lutter. La carte semble déjà pliée. C'est le moment que choisit pronax pour montrer au monde entier tous ses talents.

Un pistol round solide, un fake d'école pour le premier round armé, tranquillement, fnatic remonte et, comme elle l'a subi juste avant, ne laisse pas respirer les finances de la défense. Les clutchs tombent de son côté, les NiP, peut-être par excès de confiance et à cause du "syndrome du héros", ne jouent plus du tout ensemble et n'arrivent pas à stopper l'hémorragie. À 14-14, l'un des double frags les plus importants de la carrière de flusha donne à fnatic le draw et, un round plus tard, la victoire est acquise.

Cette première map fut folle. Ce sera d'ailleurs le clou du spectacle, puisque les deux autres seront à sens unique. Sur Inferno, les ninjas se remettent dedans et dans la foulée d'un grand f0rest et d'un friberg solide, recollent facilement à 1-1 après s'être montrés impériaux en défense, 11-4 puis 16-6. Tout se jouera donc sur Train, troisième et dernière carte. Là où fnatic avait encaissé le 16-2 en finale de la DH Summer. Là où NiP est comme à la maison. Sauf que cette fois, son invité ne va pas se laisser faire.

Maintenant, nous devons inverser le cours des choses. Faisons un bon premier side, et ce ne sera possible qu'avec des pensées plus positives. Honnêtement, c'est aussi simple que ça. Si vous êtes biens mentalement, vous allez gagner. Vous devez oublier les deux premières cartes. Pour les 45 prochaines minutes, gardez une putain de bonne attitude. Nous devons gagner ce match, maintenant, c'est tout ce qui compte.

Patrick "cArn" Sättermon, manager de fnatic, s'adressant à ses poulains avant la dernière map.

Le message est passé. En défense, pronax va encore une fois s'adonner à une parfaite séance de lecture. À coups d'agressions bien senties et grâce à un duo JW - schneider en pleine forme, fnatic domine totalement son adversaire. Les NiP sont broyés par la force collective de leur ennemi. Ils n'inscrivent que deux petits rounds en attaque et laissent échapper le pistol round qui suit après un 1vs1 de schneider contre GeT_RiGhT qui ferait pâlir les meilleurs joueurs de cache-cache. 16-2, fin de la map, du match, du Major. La rivalité entre les deux formations, elle, vient de débuter.

La playlist des moments évoqués
 

Dust2 :

  • Le fake de fnatic pour bien entamer son side d'attaque : Vidéo
  • Le round du 14-14 avec le double frag de flusha en 2vs3 : Vidéo
  • Map complète : Vidéo

Inferno :

  • friberg clutch un 1vs2 avec 22 hp et la défense NiP se montre impériale : Vidéo
  • Map complète : Vidéo

Train :

  • schneider plie le match en se cachant derrière un tonneau jaune : Vidéo
  • fnatic peut exulter : Vidéo
  • Map complète : Vidéo
 

 

Ninjas in Pyjamas
fnatic
terminé
30/11/2013 22:30
01:02
12 T
2 CT
14
Dust2
Le plus de victimes: flusha avec 25 kills - Voir toutes les stats
CT 3
T 13
16
11 CT
5 T
16
Inferno old
Le plus de victimes: f0rest avec 26 kills - Voir toutes les stats
T 4
CT 2
06
2 T
0 CT
02
Train
Le plus de victimes: JW avec 23 kills - Voir toutes les stats
CT 13
T 3
16

Page 1: Round 1 : finale DH Winter 2013
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles