Brèves

WebTV
Publicité

Actualité de la scène

Coverage



Maitre KeNoB se confie !

6297 59
Page 1: Du joueur à ESL

EAS, ENC, EPS, CNF, EMS, Reso, Nexen, Spirit, Gamers Assembly, ESWC. Non ce n'est pas le palmarès d'un joueur. Il n'en a peut-être pas les médailes, mais il a d'une certaine façon lui aussi remporté tous ces événements. A l'occasion de sa dernière compétition sur Counter-Strike:Source, retour sur plus de cinq ans d'administration de compétitions avec Mathieu "KeNoB" Briois, l'un des Grands Monsieurs qui a contribué à l'existence d'une scène sur CS:S.

VaKarM : Les joueurs te découvrent principalement quand tu débarques en tant qu'admin ESL en 2007. A cette époque, depuis combien de temps joues-tu au jeu et qu'est-ce qui t'a motivé pour intégrer ESL ?
 
KenoB : J'ai commencé sur la 1.5 en 2002, je jouais un peu de temps en temps avec des potes d'école d'ingé en réseau local, ou avec mon frère à la maison contre des bots. J'ai un peu plus joué sur 1.6 en FFA quand j'ai enfin eu l'ADSL à la maison et je suis rapidement passé sur Source dès sa sortie. C'est assez tardivement, vers la fin de mes études d'ingé que je me suis mis à jouer plus régulièrement et à rejoindre une team de joueurs cools et sans prise de tête. C'est avec eux que j'ai découvert et débuté sur ESL en tant que joueur.
 
Comme j'ai toujours été à l'aise sur les tâches d'organisation et autres pour l'équipe, c'est le frère d'un de mes mates, admin ESL qui m'a prévenu d'un recrutement en cours. Ni une, ni deux, me voilà embarqué, un peu par hasard dans la machine bien huilée qu'est l'ESL. A cette époque, la section Source débutait à peine et était clairement en difficulté face à ses concurrents directs, c'était il y a 6 ans déjà...
 
 
Tu fais tes premiers débuts avec les CNF, comment ça se passe ? Depuis leur disparition beaucoup de joueurs souhaitent son retour, si une telle compet revenait aujourd'hui (sur CSGO par exemple), changerais-tu certains aspects ?
 
A mon arrivée au sein du staff, le retour des CNF était seulement en projet, mais je n'étais qu'un petit nouveau et cette première tentative est tombée à l'eau par manque de staff. C'est un peu plus tard, avec de l’expérience et après avoir gravi la hiérarchie du staff que l'on ressort ce projet, toujours plébiscité par la communauté grandissante. La compétition est compliquée à gérer, la préparation longue, les sélections inégales et parfois même inexistantes, des managers non joueurs qui ne finissent pas la compétition, des joueurs jamais dispo... Du côté admin, cette compétition est vraiment une galère et de mémoire, je crois que l'on n'a jamais fini le tournoi !
 
Donc personnellement, c'est un format que je ne referais jamais, il y a trop de contraintes et trop peu d’intérêt à la clé pour mobiliser des sélections suffisamment longtemps.


Puis viennent les EPS, compétition phare de CS:S à l'époque. As-tu été surpris quand ESL t'a proposé d'en être le Head Admin ?
 
J'ai pris la responsabilité globale de la section Source de l'ESL FR en 2007, et j'ai pu voir avec envie chez mes collègues de 1.6 le déroulement des EPS FR III. Devant le bon travail de mon staff et les bons résultats de la section Source qui recollait enfin au score avec 1.6 au niveau activité, les dirigeants ont finalement ajouté CSS pour une saison d'essai sur les EPS IV à 8 équipes contre 16 sur 1.6. C'était donc un grosse satisfaction pour nous et j'étais tout prédisposé à en être le head admin malgré le peu d'expérience, l'apach manageant son équipe Creativ.

KenoB à ses débuts


Ceux qui ont connu cette période se souviennent surement d'un admin aux positions plutôt fermes (euphémisme :D). Trouves-tu la réputation que tu avais à l'époque justifiée ? Avec le recul que tu as maintenant, ferais-tu les choses différemment ?
 
C'est vrai que ces premières saisons EPS ont été plutôt tumultueuses, mais je voulais rester ferme et rigoureux avec les équipes pour ne pas trop retomber dans les défauts que l'on pouvait avoir sur les ladders classiques. Et la jeune communauté que nous étions à cette époque en avait clairement besoin.
 
Donc d'un côté oui, ma réputation était plutôt justifiée, mes prises de positions étaient fermes mais toutefois réfléchies, mais c'est surtout mon franc parler et ma grande gueule qui y auront contribué.
 
Avec le recul, je pense que je referais la même chose, car malgré les splits, PP et disqualifications, cette culture de la rigueur et de la stabilité a tout de même percé un peu sur la scène FR. C'est un travail de longue haleine que beaucoup de monde a tenté et auquel je suis fier d'avoir contribué à ma manière.
 
 
Les premières finales offline des EPS sur Source ont lieu au Kare Magic début 2009, est-ce que c'est cet event qui t'as donné goût aux lans ? Avais-tu fait des lans en tant que joueur auparavant ?
 
Donc déjà je corrige, les premières finales offlines des EPS Source se sont déroulées à la GA en 2008 :) Mais c'est vrai que les premiers vrai EPS CSS dignes de ce nom, c'est le Kare Magic ! Contrairement à la GA où on "squatait" un autre event, le Kare Magic c'est l'un des premiers event solo de l'ESL France. C'est un très bon souvenir pour moi, avec ma clique d'admins d’exception, les deux frères KnT et kalash, LouLoute, Ant1, l'apach. Des personnes avec qui j'avais passé tant de soirées sur TS, et enfin tous réunis sur un même event. 
 
Oui, c'est cet event qui m'a clairement donné goût aux lans, avec cette dimension humaine, que ce soit au sein du staff ou avec les joueurs qui est complètement différente de ce que l'on peut avoir online.
 
Et donc non, je n'avais jamais fait de lan en tant que joueur avant ça et c'est d'ailleurs toujours le cas ! Peut-être une prochaine lan sur CSGO :)

 

Finales EPS V Kare Magik Le Kare Magik, premières vraies finales EPS offline pour Source !


 
En juin 2009 KnT te succède en tant qu'Head Admin EPS, pourquoi cet arrêt ? Tu continues cependant sur ESL à administrer une compétition internationale, les EMS. Qu'est-ce qui te plaisait dans cette compet que tu ne retrouvais pas en EPS ?
 
Hum... la saturation... Après 3 ans chez ESL France, à trimer comme un malade pour booster cette communauté et de faire exploser les stats de la section et battre tous les records, c'est une accumulation de petites choses qui m'on fait bouger. Saturation de cette communauté si méprisante et jamais contente, saturation de mes conflits internes réguliers avec les dirigeants de ESL France sur nos divergences d'opinions. C'est sûr que j'ai un caractère bien trempé et que je mis un point d'honneur à exprimer mon mécontentement. C'est donc après environ 6 mois de biseau à former KnT au boulot de Head Admin que je lui laisse alors la barre du navire.
 
Au final, je ne reste pas bien loin, car je conserve mon poste d'head admin EMS chez ESL EU. J'ai beaucoup apprécié les EMS, malgré le peu de soutien de la maison mère ESL sur cette compétition.
 
Tout d'abord c'est une compétition parallèle dans une section européenne où on m'a laissé gérer à ma manière et avec beaucoup de liberté. Les équipes participantes sont de base, beaucoup plus sérieuses que sur les compétitions nationales et le côté international très enrichissant. J'y ai donc évolué libéré des contraintes que j’avais dans la section FR .
 
 
Tu as passé pas mal de temps chez ESL, comment ça se passe en interne ? La cohabitation salariés/bénévoles ne pose pas trop de problèmes ? Les contraintes posées par ESL Allemagne ne sont-elles pas trop chiantes ?

En interne c’est un vrai travail d’équipe, surtout au niveau le plus bas auquel évolue les trois quarts des admins et des bénévoles. Ensuite c’est une immense hiérarchie bien huilée et expérimentée avec chacun sa charge de travail et ses attributions mais une faible marge de manoeuvre. Au final, toutes les décisions de fond et la marche à suivre sont décidées par la maison mère en Allemagne.
 
Cela peut parfois être très chiant et réducteur, car la communauté FR n’est clairement pas la même que la communauté DE mais il faut faire avec, et avec un peu de recul, on ne peut qu’admirer l'énorme travail et le résultat de ce qu'est ESL à ce jour.
 

EPS, EAS, CNF, ENC... Toutes ces compétitions sur Source ont maintenant disparu, c'est un peu la fin d'une époque ? Pas trop "triste" ? Qu'est-ce qui a manqué à ces compet pour perdurer à ton avis ?
 
La fin d'une époque, ça c’est clair, un peu nostalgique oui, mais satisfait du travail réalisé. Ce qui a manqué à ces jeux c’est le soutien de l’éditeur et de partenaires commerciaux pour booster les compétitions. Surtout au niveau ESL, car cela reste une entreprise, et sans sponsor, pas d’argent et donc  pas de compétition.

 

Page 2: Trois ans de Masters

Page 1: Du joueur à ESL
... Commentaires en cours de chargement ...
Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles