Brèves

WebTV
Publicité

Actualité de la scène



[MAJ] Encore une affaire de triche ?

20472 171

[MAJ] Après plusieurs semaines de tractations, l'ESL vient de revenir sur sa décision initiale concernant WT et sa suspension de 2 ans suite à l'utilisation du bind snd_restart. Ce dernier reçoit 6 points de pénalité au lieu de 10, ramenant à 3 mois sa suspension initiale. Une décision qui devrait permettre à d'autres joueurs de revenir dans les compétitions de l'organisation allemande. Affaire à suivre.

 

 


[MAJ] Comme attendu l'ESL France a pris une décision par rapport aux sanctions en France. Plusieurs Aequitas de joueurs des EPS contiennent la fameuse commande. Le staff ESL va analyser leurs démos afin de trouver si la commande a été utilisée ou non durant les matchs. Si une utilisation est prouvée, le joueur sera banni 2 ans pour cheat. Sinon l'équipe écopera tout de même d'une Major Penalty et l'équipe adverse pourra décider de rejouer le match. Communiqué de l'ESL.

 


On a tous en tête le récent scandale des comptes Steam bannis, qui avait jeté un froid sur la scène CSS. Les grandes ligues européennes avaient eu des réactions variées, depuis l'absolution de la SGL jusqu'au ban de l'EnemyDown (à moins de prouver que la faute avait été commise sur 1.6).

C'est aujourd'hui une nouvelle affaire du même tonneau qui provoque des remous sur l'ESL. On pourrait également la rapprocher de l'histoire du crouchbug, au sens que c'est un bug du jeu qui est en cause.

Venons-en au fait : peut-être connaissez-vous la commande snd_restart. Cette commande a été conçue par Valve pour redémarrer le son du jeu, ce qui est fort utile pour certains joueurs après un retour Windows. Le problème est qu'elle provoque un effet secondaire : la disparition de l'effet d'une flash ! Elle implique également un freeze du jeu d'environ une seconde, ce qui est assez peu pour rendre une utilisation frauduleuse possible.

Si ce bug se retrouve aujourd'hui sur le devant de la scène, c'est parce que l'ESL a décidé de bannir les joueurs ayant bindé cette commande (ils sont repérés grâce à l'Aequitas). Et parmi les premières victimes on trouve... le célèbre WT !

Alors que déjà les charognards habituels se jettent sur le tchèque, il conviendrait tout de même de se poser des questions sur ce ban. En effet, le joueur se défend en prétendant qu'il l'utilisait effectivement pour redémarrer le son de CSS, lorsqu'il avait une carte son défectueuse. De plus, il avait bindé cette commande sur la touche K, bien éloignée des touches zsqd qui lui servent à se déplacer.

Mais c'est plutôt du côté de l'exécution de la sentence que des objections peuvent être levées. Tout d'abord la commande n'est pas explicitement interdite dans le réglement de la ligue, mais regroupée dans No-Flash bindings/scripts dans la section Cheats. Peut-on considérer une commande officielle du jeu comme un cheat ? C'est ensuite la seule présence du bind dans sa cfg qui l'a condamné, aucune considération de l'utilisation ou non du bind en match n'ayant été prise en compte. On sait que l'utilisation de snd_restart est parfaitement visible sur une démo en raison du freeze qu'il engendre, le joueur propose donc aux admins de visionner ses démos pour le disculper.

 

Ben Dalloway, le manager des Reason-Gaming a fait la déclaration suivante à Cadred :

Après avoir entendu la décision de l'ESL de bannir WT pour 2 ans sur leurs tournois à cause d'un bind snd_restart dans sa config, je voulais que tout soit clair. Reason-Gaming soutient complètement Tomas et nous sommes prêts à fournir toutes les explications afin d'aider l'ESL à éclaircir cette histoire. Il a déjà prouvé qu'il faisait partie des meilleurs joueurs en Lan à de nombreuses reprises, même si ça ne prouve en rien qu'il lui est impossible de tricher online. Je ne crois pas personnellement qu'il ait déjà utilisé une quelconque commande pour améliorer son jeu.

Nous sommes prêts à envoyer un pack d'une centaines de demos prises par Tomas aux admins ESL s'ils le souhaitent, afin de montrer qu'il n'y avait aucune volonté de mal faire de sa part.

Et pour les admins ESL ayant décidé de cette sanction, j'aimerais savoir quand a été annoncé que l'utilisation de ce genre de commande était interdite, et qu'en plus, elle engendrait un ban. Ont-ils vu une seule séquence où ils ont cru que WT avait utilisé cette commande pour tricher, et pensent-ils sérieusement qu'un ban de 2 ans pour quelque chose qu'ils ne peuvent pas prouver est logique ?

 

En dehors de ce cas très "médiatique", on trouve les anonymes qui subissent (ou vont subir) la même sanction, dont une minorité qui avaient téléchargé la cfg de WT ! S'il est certain qu'une partie d'entre eux sont de mauvaise foi et l'ont effectivement utilisé pour éviter les flashs, l'autre partie se trouve bannie durant 2 ans pour un simple bind dans leur cfg.

Si les bans se poursuivent; on a sans doute pas fini d'entendre parler du snd_restart. Reste à voir si la position de l'ESL restera inflexible, ou si les bans seront annulés faute de véritables preuves d'utilisation. Au-delà des sanctions, il serait vraiment profitable pour tous que cette commande soit corrigée par Valve au plus vite... ou au moins interdite par le zBlock si cela est possible.

 

Liens : Cadred, Réglement ESL 

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles