Brèves

WebTV
Publicité

Coverage



Les quatre pépites suédoises

7008 8

La Suède est un vivier de talents incroyable. On ne compte plus le nombre d'équipes la représentant dans chaque qualification, chaque tournoi du subtop, chaque compétition. Parmi tout ce beau monde, il y a peut-être les grands de demain. En attendant de le savoir, quatre joueurs qui ont évolué ensemble pendant un long moment dans ce réservoir sont aujourd'hui en position dans le top suédois : REZ, draken, freddieb et disco doplan. Il aura fallu du temps, mais tous sont finalement arrivés à s'extirper de la masse pour jouer aux côtés des légendes que sont f0rest, GeT_RiGhT ou dennis.

draken lors du tout premier Minor de l'histoire

Tout a commencé avec un duo, draken - REZ. Le même qui est aujourd'hui chez Ninjas in Pyjamas. À l'occasion du tout premier Minor, en janvier 2016, les deux amis se frayent un chemin dans les qualifications en ligne avec un mix du nom de Cringe Gods, également composé d'un autre Suédois (mOken) et de deux Danois (rezex et S1ck). Remportant son billet pour l'événement en Roumanie, la line-up commence à se faire un nom, même si elle ne franchira pas les poules malgré un changement de dernière minute et l'arrivée du Finlandais zehN au lead, à la place de S1ck.

Bucarest est donc le début de l'aventure, mais aussi la fin d'une autre : à peine quelques jours après le tournoi, le cinq se sépare, draken, REZ et mOken souhaitant trouver d'autres joueurs suédois pour ne plus avoir de problèmes de communication. Leur choix se porte sur le nouveau jeune qui fait beaucoup parler de lui en ligne, notamment en FPL, disco doplan. Ce dernier a disputé plusieurs qualifications avec freddieb, et les deux ont même d'ailleurs déjà joué avec draken. Deux recrues pour le prix d'une. Tout concordait, le quatuor était né.

Quatuor et non quintet puisque le cinquième joueur variera au cours des mois. mOken ne restera pas et d'autres prendront sa place : tout d'abord xelos, avant que le vétéran BARBARR ne vienne lui aussi tenter sa chance. Malgré ces changements, la formation reste fidèle à l'organisation qu'elle s'est dénichée entre temps, Epsilon. Après des déboires en Espagne, la structure a eu le nez fin en recrutant, en mars 2016, ces jeunes bourrés de talent. Leur ascension pouvait véritablement commencer.

L'équipe accumule les lans et l'expérience : CPH Games, DreamHack Tours, DreamHack Summer… Si les résultats ne sont pas toujours flamboyants face aux meilleurs, elle brille en revanche contre le subtop, terminant deuxième de l'ASUS Rog Summer avant d'aller décrocher un joli chèque de 50 000 $ en Asie, lors des finales Pro Gamer League, ne laissant qu'une carte à VG.CyberZen en cours de route.

Au premier plan, de gauche à droite : disco doplan, draken, freddieb et REZ, lors des finales PGL

De tels résultats commencent véritablement à attirer l'attention. HLTV dédie un article à cette équipe qui fait son entrée dans le top 20 monde, et NiP prend à l'essai disco doplan pour quelques jours à la place de pyth, blessé. L'ancienne star de la FPL impressionne par sa polyvalence AWP / rifle et fait là ses premiers pas parmi les très grands. Trois mois plus tard, c'est finalement fnatic qui le recrute définitivement pour le faire jouer avec olofmeister, twist ou encore KRiMZ. Un sur quatre.

Le trio restant persévère, continue avec BARBARR et recrute le Norvégien kalle en remplacement de disco doplan. Cette nouvelle line-up est tout près d'obtenir une place pour la qualification du Major ELeague mais s'incline finalement contre GODSENT lors du match décisif du Minor européen, après avoir réussi à sortir Space Soldiers auparavant. Elle s'en remet en remportant, une nouvelle fois lors d'un voyage en Asie, les finales WCA et leurs 85 000 $ réservés aux premiers, s'imposant contre TyLoo et VG.CyberZen, les deux meilleures formations chinoises.

2016 se conclut donc en beauté et encore plus lorsqu'il s'agit de parier sur l'avenir : faisant partis du top 20 HLTV de fin d'année, olofmeister, flusha et Kjaerbye misent sur REZ pour intégrer ce classement un jour ; GeT_RiGhT et f0rest mettent leur pièce sur disco doplan ; le cœur de device penche pour draken. Même les plus grands sont convaincus que ceux-là ont quelque chose de spécial.

REZ a l'air vraiment talentueux et a joué de bons matchs tout au long de l'année, et même si tous ses adversaires n'étaient pas forcément à la hauteur, je pense qu'il peut faire de grandes choses en 2017 si on lui donne le bon rôle dans une meilleure équipe suédoise !

Kjaerbye

Je pense que le joueur suédois draken pourrait intégrer le classement s'il continue d'évoluer comme ça. C'est un bon AWP, et il pourrait avoir sa place dans le prochain shuffle suédois.

device

Je suis avec attention disco doplan. Même s'il n'a que peu joué avec nous, j'ai remarqué à quel point il avait du potentiel. J'espère vraiment que rien de mal ne va lui arriver parce qu'en se basant sur le peu de temps où j'ai pu jouer avec lui, il a vraiment une grande chance de devenir encore meilleur.

GeT_RiGhT

Mais 2017 ne commence bien que pour disco doplan, qui découvre ce qu'est un Major avec fnatic et accroche une demi-finale pour sa première participation. Ses trois anciens coéquipiers ont du mal à continuer sur leur lancée et peinent à renouveler leurs performances. Tout cela ne s'arrange pas en mars lorsque les NiP décident d'opérer un changement : ils font appel à draken pour remplacer pyth. Impossible de refuser. Le sniper suédois devient un ninja et laisse REZ et freddieb. Deux sur quatre.

REZ à la CPH Games 2017

Le début d'une longue période de doute pour Epsilon qui n'arrive plus à se stabiliser. Les stand-ins défilent, depuis jayzaR à Devilwalk en passant par atter et cadiaN. Beaucoup moins en forme en ligne, les qualifications ratées s'enchaînent et les quelques sorties en lan ne sont plus aussi convaincantes qu'avant. Avec ses quatre joueurs phares, Epsilon avait réussi à jouer les trouble-fêtes ; maintenant que la moitié est partie, la tâche est beaucoup plus ardue.

Encore une fois, ce seront les Ninjas in Pyjamas qui feront bouger les choses. Leur quatuor historique (tiens, un autre) ne tient plus et friberg est écarté. Pour prendre sa place, l'ogre suédois pioche une nouvelle fois dans ce qui semble être sa réserve personnelle et déniche cette fois-ci REZ. Celui-ci retrouve draken et plonge dans le top mondial. Trois sur quatre.

Ne reste donc que freddieb. Tous ces départs ont beaucoup fait bouger Epsilon qui a décidé de garder les deux Suédois, BARBARR étant encore là, et d'ajouter à leurs côtés un Anglais, smooya, un Roumain, cosmeeeN, et un Danois, maeVe. Un patchwork assez improbable dans lequel se retrouve embarqué freddieb pendant que ses ex-compagnons jouent la Pro League et les DH Masters.

Mais tout vient à point à qui sait attendre. Shuffle suédois d'été 2017, GODSENT tente un pari en mettant de côté son leader historique pronax. Pendant ce temps, freddieb est à Londres pour disputer les Gfinity Series. Un tournoi qu'il remportera, prouvant que cette line-up cosmopolite a peut-être bel et bien un avenir. Mais la proposition de GODSENT de remplacer pronax, arrivée quelques jours après la victoire, est évidemment trop belle pour la laisser passer. Dans cette équipe, il retrouve disco doplan, arrivé de chez fnatic entre temps. Quatre sur quatre.

Après la victoire à la Gfinity, freddieb s'en va et BARBARR, qui a évolué avec les quatre espoirs en même temps, lui fait ses au revoir.

Le parcours de draken, REZ, disco doplan et freddieb a pendant un long moment emprunté le même chemin, chez Epsilon. Et puis, un à un, ils sont passés au niveau supérieur. On se demandait s'ils allaient tous y arriver, s'il n'y allait pas avoir un laissé de côté, un malchanceux. Mais non : aujourd'hui, que ce soit chez GODSENT ou Ninjas in Pyjamas, chacun a sa chance à saisir. Les quatre pépites suédoises sont en train de passer au plus fin des tamis. Celui qui permet de repérer l'or brut.

Crédits photos : HLTV, Fomôs

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles