Brèves

WebTV
Publicité

Actualité de la scène

Coverage



Le shuffle français se met en place

23643 209

Vous en avez désormais l'habitude, les semaines qui suivent en général les majors sponsorisés par Valve nous permettent d'assister à de nombreux changements au sein des meilleures équipes. Bien que le dixième major de l'histoire de Counter-Strike : Global Offensive ne démarre que dans un peu moins de trois semaines, nous commençons d'ores et déjà à entrevoir les premiers mouvements qui pourraient être officialisés au cours du mois de février prochain. Parmi ces premiers bruits, il y en a un qui a particulièrement retenu notre attention durant la qualification pour l'ELEAGUE Major à Atlanta en décembre dernier puisqu'il concerne directement la scène française.

L'année 2016 a été extrêmement compliquée pour les deux meilleures équipes de l'Hexagone et ce malgré les différents changements qui ont été effectués au cours de ces douze derniers mois. En effet, après avoir recruté Alexandre "bodyy" Pianaro à la place de Kévin "Ex6TenZ" Droolans, G2 Esports a montré une réelle progression avec une finale perdue face à Luminosity lors de la troisième saison de l'ESL Pro League avant de prendre une belle revanche quelques jours plus tard aux eSports Championship Series. Cependant, le reste de l'année a été plus difficile pour Richard "shox" Papillon et ses coéquipiers avec un nouvel échec dès la phase de poules de l'ESL One Cologne notamment, mais aussi d'autres contre-performances comme lors de l'ESL One New York.

Du côté d'EnVyUs, cette année était celle de la descente aux enfers après avoir remporté la DreamHack Cluj-Napoca en fin d'année 2015. Incapables de retrouver leur niveau d'antan, les Boys in Blue ont misé sur Timothée "DEVIL" Démolon au mois de mars dernier, mais le renouveau escompté n'aura jamais eu lieu en sa compagnie en sachant que des divergences d'opinions étaient apparues au fil du temps, poussant ainsi nV à recruter Christophe "SIXER" Xia contre toute attente. Aujourd'hui, l'équipe a montré quelques signes de progression, mais peut-être pas assez pour pouvoir continuer ensemble à l'issue du prochain major comme nos sources ont pu nous le confirmer ces dernières semaines.


Adversaires il y a quelques semaines, coéquipiers le mois prochain ?

Les contrats des dix joueurs évoqués ci-dessus arriveront à leur terme d'ici la fin du mois de janvier, leur permettant ainsi de s'engager de manière libre avec n'importe quelle structure, mais surtout avec les coéquipiers qu'ils désirent, laissant ainsi la place à la formation de ce qui pourrait être considéré comme une "dream team" française. Selon nos sources, Nathan "NBK" Schmitt et shox, capitaines de leurs équipes respectives, planchaient sur la composition de cette formation depuis plusieurs semaines et ont ainsi présenté leur projet à Atlanta devant leurs coéquipiers actuels.

Révélé au grand public il y a quelques jours par Flickshot, ce projet serait ainsi composé des deux joueurs cités précédemment ainsi que de Dan "apEX" Madesclaire, Kenny "kennyS" Schrub, bodyy, mais aussi d'Edouard "SmithZz" Dubourdeaux qui a accepté de mettre sa carrière de joueur entre parenthèses afin de devenir le coach de cette nouvelle formation. Enfin, c'est Jérôme "NiaK" Sudries qui a été choisi en tant que manager pour accompagner ces six protagonistes dans cette nouvelle aventure, un poste qu'il a bien évidemment accepté.

Pour le moment, cette équipe ne reste qu'un projet puisqu'aucun contrat n'a été signé jusque-là avec une quelconque structure. Cependant, les disucussions ont d'ores et déjà commencé entre G2 Esports et EnVyUs notamment pour savoir qui réussira à s'approprier cette formation remplie de stars. A l'heure où nous écrivons ces lignes, c'est au point mort entre ces deux structures qui se neutralisent jusqu'à présent, G2 Esports ayant proposé 20 000 € par mois à chaque joueur avant de voir EnVyUs s'aligner sur cette proposition. Par ailleurs, ce tweet de Mike "hastr0" Rufail, CEO d'EnVyUs, n'est certainement pas anodin :

Il y a actuellement de grands changements autour de CS:GO et son économie.

Aujourd'hui, si ce projet se concrétise, Vincent "Happy" Cervoni, Cédric "RpK" Guipouy, Adil "ScreaM" Benrlitom et SIXER resteraient donc sur le carreau et pourraient donc potentiellement former une seconde équipe sauf que ce n'est visiblement pas dans leurs plans pour le moment. D'après nos sources, une équipe répondant au nom de Team-LDLC tenterait cependant de tirer son épingle du jeu en profitant de cette situation afin de tenter de récupérer un voire les deux anciens coéquipiers d'Ex6TenZ.

Il faudra cependant probablement attendre la fin du prochain major afin d'obtenir les premières communications officielles à ce sujet puisqu'aucune des trois structures citées précédemment dans cet article n'ont souhaité répondre à nos sollicitations. Parallèlement, SIXER et NBK ont eux aussi suivi cette directive sur leurs streams respectifs il y a quelques jours. En attendant tout cela, EnVyUs se rendra en Chine dans quelques jours pour participer aux finales mondiales des WESG avant de retrouver G2 Esports à Atlanta pour le major organisé par l'ELEAGUE.

Enfin, quittons-nous sur ce qui pourrait être la première équipe française d'ici moins d'un mois :

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles