Brèves

WebTV
HyperX Pulsefire FPS

Actualité de la scène

Compétitions



Le bilan de l'année 2017 avec G2 Esports

13415 8
Page 1: Version française

Après Team EnVyUs, c'est au tour de G2 Esports de revenir sur l'année écoulée. La meilleure équipe française a elle aussi connu des hauts et des bas en 2017, chaque joueur affichant des fulgurances individuelles et des moments d'égarement. Les cinq membres de la line-up et le coach SmithZz ont bien voulu parler de tout ce qu'ils avaient vécu ces derniers mois.

shox

Victoires aux finales Pro League, aux DH Tours et Malmö, est-ce que ça suffit à compenser l'échec au Major de l'été, qui devait quand même être votre gros objectif cette saison ? Peut-on quand même dire que 2017 a été une bonne année pour vous ?

Non ça ne compense pas, nous étions dans une mauvaise passe au Major et malgré le fait que nous avons essayé de nous remobiliser, il était trop tard pour rattraper les erreurs que l’on avait commises avant, on était trop fragile.

Globalement, le bilan de l’année n’est pas bon, il faut être lucide. L’équipe a été créée dans un objectif de victoires, de gagner des Majors et de s’installer dans le top 3 mondial. Deux victoires en tournoi majeur, une victoire en tournoi mineur et une place honorable à l’EPICENTER, voilà notre bilan "positif", à côté de cela on a faibli à la DH Austin en début de saison, on se loupe aux premières finales ECS et on échoue en quart contre Na'Vi à l’ESL One Cologne, on ne passe pas les poules à Krakow, on loupe la qualification pour l’ESL One New York à la reprise en août, on perd en quart à l'ELEAGUE contre Cloud9, on ne passe pas les poules aux IEM Oakland, on finit bon dernier des BLAST Pro Series et on ne se qualifie pas aux finales ECS/EPL de fin d’année.

La balance entre positif et négatif n’est pas bonne, on est en dessous des performances souhaitées et nous n’avons pas atteint nos objectifs de début d’année.

Qu'est-ce qui vous a poussé à changer votre map pool pour vous mettre à jouer Mirage ?

Étant donné que nous ne sommes pas arrivés à nous mettre au niveau sur Train, cela nous faisait deux maps faibles avec Mirage et notre map pool était donc trop fragile. Nous en avons parlé et nous étions d’accord sur le fait que nous avions plus de chance de rattraper le niveau sur Mirage que sur Train, d’où ce changement qui s’est avéré positif.


"C’est difficile en tant que capitaine de se sentir à l’aise quand l’équipe ne fonctionne pas bien"

On t'a senti moins impactant cette année que l'an passé au niveau statistique et individuel, est-ce que le lead t'a demandé plus d'efforts cette année, ce qui a pu déteindre sur ton niveau ?

Clairement, je me suis pas mal cherché tout au long de l’année pour faire en sorte que les joueurs soient à l’aise individuellement dans le jeu d’équipe, le souci étant qu’on a des profils très spécifiques, pas tout le temps compatibles et donc ça a été un peu la chasse à "ce qui marcherait le mieux" pour l’équipe sans avoir vraiment réussi à trouver quelque chose de viable et de stable. Je me suis mis en retrait volontairement pour faire de la place et chercher cette "formule magique", mon focus a été beaucoup plus sur l’équipe que sur moi toute l’année. Sachant que cela n’a pas été un succès, en témoignent nos résultats, c’est difficile en tant que capitaine de penser à soi et de se sentir à l’aise quand l’équipe ne fonctionne pas bien.

Si tu devais choisir entre la victoire à Tours, celle aux finales Pro League et celle à Malmö, laquelle garderais-tu et pourquoi ?

Malmö sans hésiter car c’était une période difficile pour l’équipe et nous nous sommes serrés les coudes pour aller chercher la victoire.

Ton pire souvenir de l'année ?

Il y en a plusieurs car il y a eu beaucoup de déception dans la plupart de nos défaites... Je choisirais les BLAST car il n'y avait vraiment rien de bon, on est arrivé, on s’est fait défoncer et on est reparti, on a été des fantômes.

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu jouais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

J’ai pas vraiment regardé tous les matchs de l’année car j’étais vraiment focus sur l’équipe et j’ai privilégié le regard interne à l’externe. Je choisirais donc notre match contre SK à Malmö, la remontée sur Inferno et l’aboutissement sur Mirage en troisième map, c’était un très bon souvenir.

On sait que Dust2 est une map réputée pour être très bonne côté français, que penses-tu de la nouvelle version, et quelle map aimerais-tu voir partir du map pool quand Dust2 reviendra officiellement en compétition ?

J’ai pas spécialement concentré mon attention dessus du fait qu’elle ne soit pas encore officielle mais pour la jouer en DM, ça reste Dust2, je suis amoureux de la map et je le serais toujours je pense, j’ai hâte qu’elle revienne ! Pour le reste, question facile... Je suis sûr que tu vas deviner...

kennyS

On sait que la confiance et le mental sont très importants dans CS, et peut-être plus encore pour toi, est-ce que toi ou l'équipe G2 en général avez déjà pensé à faire appel à un coach mental ?

C’est un secret pour personne que le mental joue un rôle important et que pour moi notamment, c’est un aspect délicat à gérer, j’ai des lacunes. Pour te répondre, nous ne négligeons pas cette partie là et il y a matière à s’améliorer et aller plus loin, c’est l’une de nos priorités pour l’année prochaine.

Que t'ont apporté les conseils de SmithZz en tant qu'AWP après une année passée à ses côtés ? As-tu senti que ta manière de jouer se modifiait ?

Eddy avait un style de jeu très différent du mien, qui est relativement agressif et instinctif. Disons qu’il m’a apporté plus de calme, de passivité et surtout j’arrive à anticiper beaucoup mieux les actions de mes adversaires. Il a étoffé mon jeu et il m’a permis de progresser sur mon jeu passif ou semi-agressif. La divergence de nos styles de jeu et sa pédagogie m’ont beaucoup aidé.


"Le mental joue un rôle important et pour moi notamment, c’est un aspect délicat à gérer"

Si tu devais choisir entre la victoire à Tours, celle aux finales Pro League et celle à Malmö, laquelle garderais-tu et pourquoi ?

Elles ont toutes une saveur différente, Tours grâce à nos supporters français, Malmö car c’est sûrement le meilleur tournoi de notre saison en termes de niveau mais celle que je garderais c'est sans aucun doute notre victoire aux ESL Pro League car on revient de très loin avec une remontée historique en saison régulière, on finit premier de poule in extremis pour battre SK en demi-finale et ensuite écraser North en finale... Ce fut jouissif, surtout avec le soutien du public que j’ai particulièrement apprécié ! Ils avaient choisi leur camp et j’aime beaucoup cette ambiance semblable aux stades de foot.

Ton pire souvenir de l'année ?

Le Major fut très difficile mais je dirais les BLAST parce que ça devenait presque difficile de remonter sur scène et d’enchaîner. Nous étions l’ombre de nous-mêmes et ça frôlait l'humiliation. Mention spéciale pour la défaite contre Na'Vi en quart de finale de l’ESL One Cologne qui avait également son lot de frustration.

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu jouais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

Je dirais la finale des ESL Pro League contre North. J’avais vraiment à coeur de les battre avec nos antécédents... On était vraiment déterminé, il y a eu d’autres matchs plus mémorables que celui-ci bien sûr mais c’est celui où j’ai pris le plus de plaisir à jouer et à gagner.

On sait que Dust2 est une map réputée pour être très bonne côté français, que penses-tu de la nouvelle version, et quelle map aimerais-tu voir partir du map pool quand Dust2 reviendra officiellement en compétition ?

Les changements restent relativement minimes et la map ressort similaire à l’ancienne version. Sans langue de bois, j’ai hâte que d2 prenne la place de train. Cette dernière doit être retravaillée car depuis le début de CS:GO c’est un raté pour moi, bien qu’elle soit beaucoup jouée.

bodyy

Les matchs en ligne ont été laborieux pour vous cette saison, vous remontez de nulle part en Pro League S5 en début d'année, avant d'échouer en qualification pour la Pro League S6 puis les ECS à la fin d'année. Abordez-vous ces matchs différemment par rapport aux matchs en lan ? Comment expliquez-vous certaines défaites contre des adversaires que vous auriez par exemple battus en lan sans soucis ?

Je ne pense pas que nous abordons ces matchs différemment, nous avons la même hargne que lors de nos matchs offline, chacun rentre dans son match à sa manière habituelle, il n'y a rien qui change de notre côté. Mais je dirais que ces derniers temps, il n’y a plus une équipe que tu peux "battre en lan sans soucis". Et puis je pense tout simplement que certaines équipes sont plus à l’aise en ligne et adoptent un style de jeu plus agressif, plus risqué. Même si cela peut faire gagner des matchs, il n’est pas évident de le reproduire en lan dans d’autres conditions.

Plus d'un an et demi après ton arrivée dans le top français, quel bilan personnel fais-tu ? Par rapport à ton niveau de jeu personnel, l'évolution de ton rôle, la place que tu prends chez G2...

Depuis mon arrivée dans le top, vous pouvez vous en douter, j’ai acquis beaucoup de principes et d'expérience. Commencer par une DH Malmö, où l’on perd 02-16 contre CLG, 09-16 contre GODSENT, à gagner ce même tournoi l’année suivante, en passant par des dizaines de tournois et en jouant contre les meilleures équipes du monde... ça renforce un joueur ! Je suis passé par de bonnes phases individuelles comme de moins bonnes, je ne sais pas si cela coïncidait avec mes changements de rôles ou non, mais en tout cas je sais que mes coéquipiers ont confiance en moi et sont prêts à m’aider, à me guider dans les passes plus compliquées. Chez G2, je m’impose de plus en plus dans le jeu, ce n’était pas facile avec les joueurs d’expérience avec lesquels je joue, pas qu’ils y sont réfractaires mais plus à cause d’une barrière que je m’étais fixée moi-même.


"Ma première entrée dans la Lanxess Arena m'a donné la chair de poule"

Si tu devais choisir entre la victoire à Tours, celle aux finales Pro League et celle à Malmö, laquelle garderais-tu et pourquoi ?

J’étais très content de mon apport individuel aux finales ESL Pro League et à la DH Tours. Même si ce n’était pas des tournois de même rang, j’ai pu prouver à ceux qui étaient réticents que ma place chez G2 n'était pas volée. Malmö était quand même inespérée avec le comeback contre SK en quart et la forme de l’équipe pendant les semaines qui précédaient. Je pense que je garderais Malmö qui était un très bel effort d’équipe et qui restera une lan référence pour nous en matière de mentalité et de jeu proposé.

Ton pire souvenir de l'année ?

Je pense qu’il y a match nul entre le Krakow Major, où l’on ne passe pas les poules, et le quart de finale à l’ESL One Cologne contre Na'Vi.

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu jouais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

Ma première entrée dans la Lanxess Arena m’a donné la chair de poule comme je ne l’ai jamais ressentie dans une autre arène, c’était incroyable ! En tant que spectateur je dirais la finale d’EPICENTER entre VP et SK, c’était d’un autre niveau dans tous les domaines : le niveau affiché, le mental pour rester aussi performant sur cinq maps ainsi que le réveil de VP après une période compliquée.

On sait que Dust2 est une map réputée pour être très bonne côté français, que penses-tu de la nouvelle version, et quelle map aimerais-tu voir partir du map pool quand Dust2 reviendra officiellement en compétition ?

Je suis pressé de pouvoir rejouer autrement qu’en deathmatch sur cette map ! Après une longue période d’attente, j’attends que Valve la repasse dans le map pool. Si Train sortait ça ne me dérangerait pas et ça nous permettrait d’avoir un veto un peu moins anticipable. Je n’ai pas ressenti de véritables changements sur la map autres que les textures, rien de très innovant niveau stratégique je pense.

NBK

Tu as pu occuper un rôle de co-lead, voire même de leader dans quelques-unes de tes anciennes line-ups sur certaines périodes, qu'en est-il aujourd'hui ? Avec shox, SmithZz et apEX qui leadent sur certaines map, as-tu toujours autant d'influence sur le lead ?

Les grandes lignes sont définies dans l’équipe sur qui occupe quel "poste" de ce côté-là. J’ai eu une influence pendant un moment quand j’ai repris le lead CT sur du court terme mais sur le fonctionnement actuel je suis plus passif et aide principalement les calls mid-round. Sur l’établissement du jeu en théorique je cherche principalement à "trancher" quand deux ou plusieurs personnes mettent leurs idées en avant. C’est toujours un avantage d’avoir plusieurs têtes pensantes, mais trop d’idées peuvent mener à des désaccords. C’est important de ne pas rester bloqués sur ce genre de situations pour éviter de perdre du temps et pouvoir avancer dans la même direction.

Que ce soit avec leur line-up actuelle ou même l'ancienne, avec kioShiMa, vous avez toujours eu du mal contre FaZe. Qu'est-ce que cette équipe a de si spécial pour vous donner tant de mal ?

Très certainement leur imprévisibilité et leur setup double AWP. Les équipes françaises ont toujours aimé contrôler le jeu et forcer les autres équipes à s’adapter, et FaZe ne te laisse pas toujours cette opportunité ou a des individualités qui vont casser ton plan ou gagner des rounds clés où ils ont seulement 10 % de chances de l’emporter...


"C’est toujours un avantage d’avoir plusieurs têtes pensantes, mais trop d’idées peuvent mener à des désaccords"

Si tu devais choisir entre la victoire à Tours, celle aux finales Pro League et celle à Malmö, laquelle garderais-tu et pourquoi ?

Les trois victoires ont amené des ressentis très différents, entre gagner en France contre une plus faible opposition, gagner à la suite de deux gros matchs à Dallas ou Malmö où on a réussi à montrer un jeu infaillible. Je vais choisir Malmö car on a développé un très beau jeu et tout le monde était à 100 % dans ce qu’il faisait.

Ton pire souvenir de l'année ?

Probablement notre quart de finale d'ELEAGUE contre Cloud9. On donne tout et on sort de très beaux matchs pour réussir à passer les poules, pour finalement revenir à Atlanta et faire un aller-retour quasi-inutile car on passe complètement à côté du match sur l’un des plus gros tournois de l’année.

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu jouais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

Le bo5 entre SK et VP en grande finale de l’EPICENTER était monstrueux, les deux équipes ont sorti un énorme tournoi, avec SK qui utilisait un stand-in et VP qui ressort de nulle part.

On sait que Dust2 est une map réputée pour être très bonne côté français, que penses-tu de la nouvelle version, et quelle map aimerais-tu voir partir du map pool quand Dust2 reviendra officiellement en compétition ?

J’aurais beaucoup aimé un changement dans le fonctionnement de la map. Je me souviens avoir été assez déçu de revoir la même map "juste" remise au goût du jour pour nous faire perdre des FPS. On verra bien quelle map sortira du pool pour savoir si on est vraiment content de son retour ou non :D

apEX

Tu es leader de l'équipe sur Mirage, est-ce toi qui as pris la responsabilité, ou on t'a demandé de le faire ? Est-ce qu'il serait possible de voir un apEX lead sur d'autres maps dans le futur ?

Pour ce qui est de Mirage, le fait que je lead est venu assez naturellement. Étant donné que Richard n’a pas joué la map depuis plus de deux ans, j’ai pris les devants et j’ai montré les stuffs sur la map et les choses à maîtriser. Pour ce qui est du futur, je ne pense pas avoir les compétences nécessaires pour être un bon leader. C’est très certainement le rôle le plus ingrat et le plus compliqué. Le leader a une énorme responsabilité sur ses épaules et doit être capable de se remettre en question dans les moments difficiles. Richard fait ce rôle parfaitement pour le moment donc je n’y ai même pas pensé mais au vu de mon tempérament, ça risquerait d'être compliqué...

Vous êtes souvent critiqués pour votre politique de force-buy. Pensez-vous que cela peut vous handicaper, ou bien la probabilité de remporter le round uniquement avec des pistols est trop forte pour abandonner cette pratique ? 

Hmmm, c’est une question complexe et c’est souvent le choix de Richard de force buy ! Nous sommes très bons en force buy (en terro) lorsque nous préparons nos rounds au préalable. Nous avons des strats conçues pour ça et qui nous font énormément de bien. Mais de manière générale, nous sommes une équipe qui a de bons rounds armés (vu que nous n’avons pas mis beaucoup de pistols cette année), donc je pense qu’à l’avenir nous allons prendre le temps de nous construire une banque et de jouer plus de rounds armés.


"[Ne pas franchir les poules des Majors] est devenu compliqué à vivre d’un point de vue personnel"

Si tu devais choisir entre la victoire à Tours, celle aux finales Pro League et celle à Malmö, laquelle garderais-tu et pourquoi ?

La victoire à la Dreamhack Malmö signifiait quelque chose d’important pour moi. Nous revenions de vacances et d’une fin de première partie de saison plutôt compliquée. Nous avons fait un énorme débrief' pour remettre les choses à plat et aller de l’avant pour la deuxième partie de saison. Nous nous sommes entraînés dur et de la bonne manière pendant deux semaines, nous étions tous dans la bonne mentalité, nous jouions tous énormément et à la fin nous avons été récompensés, une des plus belles victoires de ma carrière.

Ton pire souvenir de l'année ?

Sans aucun doute l'énième fail pour atteindre les playoffs du Major... C’est quelque chose qui est devenu compliqué à vivre d’un point de vue personnel. Ce sentiment de se sentir bon pendant la période qui précède le Major et ensuite se ramasser... Je ne sais pas comment décrire cela, mais ça fait mal, très mal...

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu jouais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

Alors de notre coté le match contre SK à Malmö était l’un des meilleurs matchs auquel j’ai participé. La remontée de 08-14 sur Inferno et le fait de jouer Mirage en troisième map, c’était unique. Ensuite de manière générale la finale de l’EPICENTER était juste magnifique, probablement le plus beau match que j’ai eu l’occasion de voir.

On sait que Dust2 est une map réputée pour être très bonne côté français, que penses-tu de la nouvelle version, et quelle map aimerais-tu voir partir du map pool quand Dust2 reviendra officiellement en compétition ?

Comme nous ne jouons plus la map je dirais Train :D Mais j’ai vraiment hâte que cette map revienne, elle a toujours été très appréciée par les équipes françaises et je pense qu’avec notre line-up nous ferons de jolies choses dessus. Pour ce qui est de la nouvelle version, elle ne change pas trop par rapport à l’ancienne, ça reste d2 et aucune modification ne va entraîner de réels changements stratégiques je pense ! Vivement l’après-Major !

SmithZz

Après une année passée en tant que coach, ta vision du rôle a-t-elle évolué avec le temps ? Est-ce que tu as fait ce que tu t'attendais à faire ?

Ma vision du rôle a évolué. Au début de l’année j’étais vraiment concentré et investi sur le jeu et surtout dans tous ses aspects techniques. La gestion des egos, la mentalité et les relations entre les joueurs se sont révélées être une part importante de mon temps de travail en tant que coach. La diversité de ce métier en fait en grande partie sa beauté et sa complexité !

On a souvent vu le public reprocher à G2 son manque de tactique/stratégie (peut-être à tort), penses-tu que cette réputation soit réellement justifiée ? 

Non, c’est notre choix de ne pas avoir un jeu basé sur la tactique car trop anticipable et ça demanderait beaucoup trop de travail pour renouveler constamment nos stratégies et de choisir les tournois auxquels nous participons. De ce fait nous avons essayé de baser notre jeu sur plus de contrôle, de principes et de teamplay avec quelques stratégies pour débloquer des situations. Une vision de jeu partagée par Richard et moi, que nous voulons transmettre aux autres dans l’equipe, la route est longue mais je suis optimiste pour le futur!


"La gestion des egos, la mentalité et les relations entre les joueurs se sont révélées être une part importante de mon temps de travail"

Si tu devais choisir entre la victoire à Tours, celle aux finales Pro League et celle à Malmö, laquelle garderais-tu et pourquoi ?

Malmö, car notre style de jeu était très propre et très rigoureux.

Ton pire souvenir de l'année ?

Ne pas passer les poules du Major, again and again.

Si tu ne devais retenir qu'un seul match cette année (où tu jouais, ou bien en tant que spectateur), lequel serait-ce ?

Notre match contre SK en quart de finale de Malmö.

On sait que Dust2 est une map réputée pour être très bonne côté français, que penses-tu de la nouvelle version, et quelle map aimerais-tu voir partir du map pool quand Dust2 reviendra officiellement en compétition ?

Depuis que j’ai arrêté de jouer, je n’ai fait qu'une soirée de pickup il y a quelques semaines, la première map était dust2 et j’ai défoncé tout le monde comme au bon vieux temps. Elle n’a changé que visuellement donc au final je l’aime toujours autant ! Le côté arrangeant pour nous serait de voir Train ou Mirage disparaître mais je vois bien Valve choisir Nuke ou Cache.

Merci à shox, kennyS, bodyy, NBK, apEX et SmithZz d'avoir répondu à cette interview !

Pour rappel, les principaux résultats de G2 Esports en 2017 :

12/14. ELEAGUE Major (ancienne line-up : shox, bodyy, ScreaM, RpK, SmithZz)
3/4. DreamHack Austin
DreamHack Tours
Finales ESL Pro League saison 5
9/11. PGL Major
DreamHack Masters Malmö
EPICENTER Saint-Pétersbourg

Total des gains acquis en compétition : 635 000 $ en 19 tournois

Et si vous voulez voir ou revoir G2 Esports en 2017, voilà quelques productions qui pourraient vous intéresser :

Page 1: Version française
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles