Brèves

WebTV

Statut serveurs MatchMaking CS:GO

MEDIUM - En ligne

Europe Ouest

HIGH - En ligne

Europe Est

LOW - En ligne

Europe Nord

En ligne

MatchMaking

57 secs

Temps de recherche

1477

Joueurs en recherche

Publicité

Actualité de la scène

Coverage



Epsilon : Un tag historique (2/2)

4609 18
Page 1: De la 30PLan à la malédiction des iSeries

Voir : Epsilon : Un tag historique (1/2)

Le départ de Kévin "Ex6tenZ" Droolans et ses hommes pour CrackClan marque la fin de ce qui restera comme l'une des plus belles pages de l'histoire de CS:Source en France. C'est aussi un coup dur pour Epsilon-eSports qui perd une équipe montée en puissance sous ses propres couleurs. L'organisation va d'ailleurs rester loin de CS:S pendant près de deux ans et demi et c'est au mois de janvier 2011 que le tag Epsilon revient sur le devant de la scène en accueillant une équipe de phénomènes. 

Avec quatre joueurs qui ont participé aux Championship Gaming Series en 2008 et notamment deux qui l'ont emporté avec Birmingham Salvo, les nouveaux Epsilon font office d'ogres sur la scène européenne. Emmenée par Sam "RattlesnK" Gawn, cette formation va annoncer sa venue à l'un des plus beaux évènements de l'année, la 30P Lan. Malheureusement pour le spectacle, les joueurs de chez VeryGames ne se déplaceront pas en Suède. Du coup, très difficile de se prononcer sur les futurs vainqueurs tant les équipes semblent proches puisque la lan scandinave réunit des équipes comme Reason, CKRAS, mTw ou encore les Français de chez LDLC.

Logiquement classé highseed, Epsilon écope d'une poule assez facile où les coéquipiers de Lasse "stingeR" Midstue ne prennent que cinq rounds. Deux victoires en deux matchs leur permettent de rencontrer une équipe deuxième de poule et donc plus facile. En l'occurance, c'est l'équipe locale de F00KINGPRAWNZ qui tombe face aux camarades de Henry "HenryG" Greer. Un match à sens unique qui ne restera pas dans les annales.

Les spectateurs attendent plutôt les quarts de finale où le premier choc de cette 30PLan va intervenir entre Epsilon et les Danois de chez Reason. Une rencontre aux allures de grande finale qui tient toutes ses promesses. Les Scandinaves débutent leur match de la meilleure des manières en enchaînant les rounds avec une étonnante facilité. Epsilon concède la première carte mais commence la seconde plus que jamais remonté. Piqué au vif, la formation à majorité britannique se réveille et les coéquipiers de 3k2 sont complètement débordés et se font rejoindre une carte partout. L'intensité pour la dernière carte est présente et les joueurs des deux côtés sont crispés. Chaque équipe tient ses positions et ne veut lâcher aucun round. Au final, Epsilon l'emporte après un utilme frag, 16-13 !

RattlesnK et ses camarades se qualifient pour les demi-finales où ils doivent affronter des autres Danois, cette fois-ci, de chez Xaya-Gaming. Un conflit de génération entre la scène scandinave montante et les vieux de la vielle présents chez Epsilon. Les expérimentés ne vont néanmoins pas tarder à prendre l'avantage dans cette confrontation et s'imposent aisément pour la finale du winnerbracket.


30P-Lan Movie par RedacVaKarM


De l'autre côté de l'arbre, les Finlandais de CKRAS impressionnent et arrivent en finale en n'ayant perdu aucune carte ! Le rendez-vous est donc pris et les Epsilon ont bien compris le message en attaquant couteau aux dents. Très serrée, la première carte revient tout de même aux Epsilon qui ne vont pas réussir à contrôler la réaction d'orgueil des hommes d'aNGeldusT qui dominent largement les deux cartes suivantes mettant hors de lui RattlesnK. James "Mx" Smale et ses amis tombent en finale lowerbracket pour retrouver l'équipe tricolore de LDLC.

Match piège pour Epsilon qui affronte les hommes de krL qui viennent de sortir une série de matchs époustouflants dans le lowerbracket. Les Français sont chauds et vont le faire savoir à leurs homologues. La place en grande finale est chère et aucune des deux équipes ne veut lacher le morceau et à ce petit jeu, Epsilon est plus fort. Score final 16-13.

Epsilon accède à la grande finale et obtient son match retour face aux Finlandais de CKRAS. L'heure de la revanche a sonné mais la rencontre va tourner court. Les hommes d'aNGeldusT sont clairement au-dessus et s'imposent dans ce qui restera comme l'un des plus beaux évènements sur CS:Source. Finalement, même si la victoire finale n'est pas au rendez-vous, Epsilon accroche une très belle seconde place, très prometteuse. 



Désormais réellement considérée comme l'une des toutes meilleures équipes européennes, Epsilon va pouvoir se concentrer sur une lan incontournable en Grande-Bretagne. L'Insomnia 42 arrive à grands pas et bien sûr comme toute bonne équipe britannique qui se respecte, Epsilon a pris rendez-vous à Telford. Cette édition d'avril 2011 n'est clairement pas la plus relevée, seuls les fm!Toxic de ritch et HaZ semblent en mesure d'accrocher les hommes de RattlesnK. Ces derniers ne vont rencontrer aucune résistance jusqu'en finale winnerbracket en battant facilement coup sur coup, LiNK et TP.H2O. En parallèle, leurs rivaux de chez Fragmasters Toxic déroulent aussi et c'est donc logiquement que l'affiche de la finale du winnerbracket oppose Epsilon à fm!Toxic.

Une belle rencontre entre une équipe britannique qui a le vent en poupe depuis la 30P Lan et une formation cosmopolite comptant trois Anglais, un Danois et un Suédois. Le match est long et intense, les joueurs se rendent coup pour coup. C'est aux overtimes que ces deux équipes vont se départager. Les hommes de ritch sont plus solides et envoient Epsilon en finale du lowerbracket ! La revanche ne va pas se faire attendre puisque Rasta.Xd ne va pas faire long feu face à des Epsilon piqués au vif. Mais les choses se répètent en grande finale, fm!Toxic accroche Epsilon avant de prendre les devants dans les derniers rounds pour s'imposer 16-14. 



Cette deuxième place à une compétition qui leur était promise va rester en travers de la gorge des coéquipiers de stingeR. Cette déception va amener quelques joueurs à réfléchir sur de nouvelles propositions et c'est ainsi  que l'équipe Epsilon passe plus ou moins inactive. Le capitaine emblématique Sam "RattlesnK" Gawn et son acolyte James "Mx" Smale sont approchés par Mousesports, une équipe ayant pour ambition de remporter la prochaine saison des ESL Pro Series allemands. L'offre est intéressante et les deux Anglais, en soif de jeu, vont céder et s'expatrier outre-Rhin. Du côté Epsilon, une légende s'en va mais une autre la remplace. Ancien Reason et désigné meilleur joueur du monde en 2009, c'est en effet le Slovaque Marek ".PhP" Kadek qui rejoint les rangs de l'équipe britannique en juillet 2011. Il est accompagné d'une ancienne star des CGS, James "wilzOOO" Wilson qui vient de quitter mTw. Deux remplaçants de qualité qui permettent aux trois survivants de ne pas perdre au change. Epsilon nouvelle version apparait toujours aussi puissante. 

Ce double changement intervient quelques jours avant le début des qualifications en ligne pour la prochaine Insomnia, la 43ème du nom. L'objectif est de rentrer en finale pour remporter son entrée gratuite à l'évènement anglais. Beaucoup d'équipes inconnues se sont inscrites et les premiers tours sont loin d'être intéressants. Epsilon parvient à se qualifier pour la demi-finale où les choses sérieuses débutent avec une confrontation face aux Danois de U need Us, redoutables sur Internet.

Les nouveaux coéquipiers de PhP entament parfaitement la rencontre en déroulant sur la première carte avant de connaître un gros passage à vide sur la seconde qu'ils perdent lourdement 16-01. La troisième part également à l'avantage des U need Us qui éliminent Epsilon. Les iSeries ne leur réussissant vraiment pas, HenryG et ses comparses vont tenter d'entraver la malédiction en participant à l'Insomnia 43 qui cette fois-ci sera d'un niveau beaucoup plus relevée avec la venue de VeryGames, mTw et eXelon.



Malheureusement, Epsilon ne pourra pas défendre ses chances en pleine possession de ses moyens puisque wez ne peut se libérer pour venir à Telford. Pour pallier à cela, c'est Luke "Kritikal" Green qui est appelé pour jouer le rôle de cinquième homme (et lameur professionnel). La compétition débute traditionnellement par la phase de poule qui se transforme la plupart du temps en véritable promenade de santé pour les grosses écuries. Epsilon ne déroge pas à la règle et se qualifie aisément avec un seed 2 dans l'arbre final. Pas de souci majeur jusqu'aux quarts où les camarades de stingeR tombent face à des TLR chauds bouillants qui leur imposent une grosse résistance. Au final, Epsilon s'en tire aux overtimes mais cela n'annonce rien de bon pour la demi-finale face à mTw.

Et en effet, l'équipe va connaître une réelle humiliation. Tout d'abord en demi où les mTw de hudzG vont tout simplement les écraser 16-02 et les envoyer en lowerbracket face aux surprenants Portugais de fm!Sapphire. Evidemment favoris dans cette rencontre, les Epsilon vont continuer leur descente aux enfers en passant complètement à côté de leur match. 16-07 pour fm!Sapphire. La malédiction plane toujours...

Cette ultime et douloureuse défaite sonne comme la fin d'une histoire. Epsilon participe tout de même aux qualifications en ligne à l'ESWC mais le coeur n'y est pas. Preuve en est lorsque que dans le lowerbracket, les acolytes de wilzOOO déclarent forfait face aux cotch... Ce sera la dernière frasque pour Epsilon version britannique. Lasse "stingeR" Midstue s'envole avec eSAHARA tandis que Elliot "wez" Welsh et Henry "HenryG" Greer recommencent sur de nouvelles bases avec mTw. Quant à Marek ".PhP" Kadek, la légende slovaque prend une retraite bien méritée.

Clairement, à la sortie de la 30P Lan, cette formation avait le potentiel d'être la principale concurrente à VeryGames mais les choses ne se sont sûrement pas passées comme prévu et le départ de RatlesnK n'a rien arrangé. Et c'est ainsi que se termine la saison 2011 chez Epsilon-eSports. 

 

Page 2 : Exil au Danemark

Page 1: De la 30PLan à la malédiction des iSeries
... Commentaires en cours de chargement ...
Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles