WebTV
Publicité
Breves
04/02/2013 :: L'interview de n!faculty a été...
04/02/2013 :: Toutes les demos sont dispo :...
03/02/2013 :: Les VeryGames remportent cette Epsilan 10,...
03/02/2013 :: Draw pour VG !
03/02/2013 :: 14-11 ! La victoire se rapproche !
03/02/2013 :: Full team de Uzzziii qui offre le 13-11 à...
03/02/2013 :: Les VeryGames prennent le large, 13-10 !
03/02/2013 :: 12-10 ! Ca risque d'être difficile...
03/02/2013 :: Triple kill de ScreaM qui permet aux VG de...
03/02/2013 :: Les imG se font rejoindre, 10-10 !
03/02/2013 :: ScreaM fait la différence et permet à son...


Epsilan 10 : Le bilan

12603 28
Page 1: Le récit

Evènement le plus attendu en France depuis l'ESWC, cette dixième édition de l'Epsilan se devait de proposer une compétition de haute volée. Avec la nouvelle saison des Masters arrivant, la lan lyonnaise de référence avait également la lourde tâche de lancer cette quatrième année d'existence d'un circuit tricolore en perte de vitesse. Des inscriptions clôturées en quelques heures, un prizepool intéressant pour une lan hexagonale couplé avec la participation de tout le gratin français, la location de la belle salle des activités de Champagne en Mont d'Or, cela ne fait aucun doute, l'Epsilan a mis les petits plats dans les grands pour accueillir des centaines de joueurs. 

Pourtant dans la chaleur grandissante de ce samedi matin, les organisateurs doivent gérer une multitude de problèmes. Mise à jour TF2, réseau pas au point, soucis d'ordinateurs pour certains, une partie de la salle se retrouve sans électricité... La compétition devait débuter à 10h, les premiers matchs n'ont finalement été lancés qu'aux alentours de 12h. Alors que tout semble rentrer dans l'ordre, les premières surprises sportives alimentent les discussions. Les Brussels Guardians concèdent le draw contre les modestes Fibroweb et Buykey se fait accrocher par LanExperience. Au final, les Belges resteront la grande déception de cette Epsilan 10 en ne passant pas la phase de poule après une défaite contre Evokate. 

Outre ces résultats, pas de surprise dans ces poules qui ont vu les favoris prendre les premières places sans problème. Alors que dehors l'hiver fait son effet, à l'intérieur de la salle la chaleur est étouffante. La compétition est désormais lancée mais accuse tout de même du retard obligeant les admins à passer les huitièmes en BO1.  Un début d'arbre qui pouvait donc s'avérer piégeur pour les grosses écuries. Si les trois grands favoris de cette lan qu'étaient Team LDLC, VeryGames et Imaginary Gaming s'en sont sortis avec une certaine facilité, ce n'a pas été le cas pour BuyKey qui s'est totalement effondré face aux Display Gaming en encaissant un rude 06-16 ! On peut également remarquer la belle victoire des redzone sur le mix ONLiNER, 16-12. Le match à spectacle de ces huitièmes a opposé les Spraydown de skall aux NothingButGaming qui se sont départagés uniquement après un deuxième overtime et une longue pause entre les deux à cause d'un bug de l'eBot. La pression était à son paroxysme dans cette rencontre qui restera comme l'une des plus belles de cette compétition. 22-19, score final en faveur des Spraydown qui ont ainsi rejoint les imG en quarts. 

C'est à la recherche d'un premier exploit que les coéquipiers de L0rdZz ont débuté leur rencontre. Sur de_mirage, ils ont montré de très belles choses tenant tête aux imG à chaque round. Les décibels sont montés à chaque fin de round avec un skall des très grands jours et un Ozstrik3r qui a porté son équipe aussi bien dans le jeu que sur le plan de la motivation. Pourtant, c'est bien ce dernier qui a concédé la première carte contre des joueurs en furie. Spraydown n'a jamais été aussi proche de son "exploit" mais l'équipe n'a jamais retrouvé cette magie dans les deux cartes suivantes. Imaginary Gaming se qualifie pour les demi-finales mais en montrant quelques faiblesses notamment sur de_mirage. 



De l'autre côté, les choses se sont passées tranquillement pour VeryGames et Team LDLC qui ont joué à "Qui prend le moins de rounds". C'est le dernier quart qui a monopolisé l'attention puisque celui-ci s'est éternisé bien après les autres. Et en effet, Nameless contre les surprenants Evokate est sur le papier une affiche assez serrée mais qui a pu tourner court lorsque akeR et ses camarades ont déroulé sur la première map 16-07. C'était sans compter sur la réaction d'orgueil des Evokate qui ont roulé sur la deuxième carte avant de s'imposer en overtime sur la troisième. Evokate - VeryGames a bien été l'affiche de la deuxième demi-finale de l'Epsilan 10, qui l'aurait pronostiqué ? 

Dans le lowerbracket, BuyKey a débuté sa remontée avec une belle victoire sur WebSPELL avant d'éclater littéralement les Spraydown qui ont  eu du mal à digérer leur précédente défaite. Les vainqueurs de la Nantarena les ont rejoint après avoir battu Astralsport. Nameless a éliminé ONLiNER et NothingButGaming a pris le dessus sur Display-Gaming. La rencontre entre BuyKey et redzone s'annonçait intéressante et on n'a pas été déçu. Les deux équipes ont été placées dos à dos, seulement séparées par de minces kakemonos publicitaires en guise d'anti-ghost. Un match qui a tenu toutes ses promesses avant que redzone ne se soit envolé dans les derniers instants du matchs. BuyKey éliminé tout comme les NothingButGaming qui n'ont pas réussi à contenir les Nameless. 

Retour dans le winnerbracket, Evokate a fait face à des vice-champions du monde qui n'auront pris aucun adversaire à la légère durant cette lan. Sans surprise, les hommes d'Ex6tenZ  ont infligé une véritable leçon de Counter-Strike aux valeureux Evokate qui n'ont eu la place de mettre seulement 7 rounds en deux cartes. L'autre demi-finale, bien plus intéressante, a opposé Imaginary Gaming aux Team LDLC. La place de deuxième meilleure équipe de France était en jeu durant cette lan et cette rencontre ne fut que le premier opus de cette nouvelle rivalité. Dès le début, les spectateurs ont compris que ce match allait être épique. En a témoigné cette première carte où les imG ne se sont imposés que de trois petits rounds passant au-dessus des magnifiques clutchs de MaT qui s'est montré extrêmement solide dès son arrivée. Team LDLC a réagi de la meilleure des façons en déroulant sur de_nuke malgré de très belles actions de leurs adversaires comme un 1vs3 de shox que vous retrouvez dans la vidéo de MsTsN... La troisième carte doit encore hanter les esprits des coéquipiers de Maniac. Un side CT catastrophique avec un 1vs4 raté du joueur suisse suivi du crash de son PC à 0-8. Finalement, imG s'impose 16-07 sur cette dernière carte et tient sa finale du winner bracket contre VeryGames. 

Team LDLC tombe en quart de finale du lower bracket où les Nameless les attendaient. Il était approximativement 2h30 du matin quand un débat au sommet a éclaté au carré admin. Le planning prévoyait la tenue de la finale winner le samedi et sur la grande scène. L'heure tardive a vu les imG et surtout Ozstrik3r réclamait le report du match au lendemain pour éviter de se coucher à 4h/5h du matin. Avis non-partagé par les admins et également les VeryGames. Finalement et après une discussion enflammée, la finale winner bracket est lancée sur scène. Devant les 1000 webspectateurs toujours éveillés, les VeryGames n'ont laissé strictement aucune chance à des imG impuissants. Les scores sont fleuves : 16-10 / 16-04. 

5h du matin quand les Team LDLC ont rejoint les redzone, après avoir battu Nameless, pour disputer la demi-finale du lower bracket. Un top 4 assuré pour chacune des deux équipes mais les hommes d'Happy n'ont pas voulu en rester là et se sont rapidement échappés dans ce match avant de se faire remonter. Rien n'y a changé, Team LDLC s'assure un podium et une revanche contre imG. 

Le programme du dimanche était bien moins chargé que le samedi. Tandis que les Brussels Guardians se sont consolés en remportant le tournoi amateur contre l'équipe PKMOI, LDLC et imG se sont confrontés pour la place en grande finale. Pourtant bien partis en remportant le side CT, les coéquipiers de MaT n'ont pas réussi à percer les défenses adverses et se sont lourdement inclinés sur un score final de 07-16. Imaginary Gaming retrouve VeryGames pour une ultime revanche sur scène. 

Devant plus de 6 000 webspectateurs, les imG ont effectué un joli départ menant au changement de côté, 10-5. Les VeryGames se sont alors remobilisés et ont remonté petit à petit jusqu'à prendre les reines du match. 13-10 puis 16-11, VeryGames s'offre un beau succès et surtout confirme sa suprématie nationale. 



Du côté des filles, n!faculty a totalement dominé la phase de poule n'encaissant que 28 rounds en quatre cartes. La première place est donc logiquement revenue aux coéquipières de Sephi coaché par disruptor qui a également fait le déplacement. C'est derrière que la compétition a été acharnée entre les équipes françaises. Cette Epsilan 10 a été en effet le premier rendez-vous pour une scène française largement reconstruite avec l'émergence de nouvelles formations. 

Les premiers prémices sont survenus lors de la rencontre du premier tour entre eXtensive et LDLC. Les nouvelles camarades de Cla ont eu énormément de mal à s'en sortir mais sont parvenues à l'emporter sur le plus petit des scores. Si les cinq équipes sont sûres d'être qualifiées, le classement dans la poule reste important pour le placement dans l'arbre. La formation féminine de Team LDLC a fait pâle figure contre les imG tout comme les Millenium face aux n!faculty. Si les coéquipières de Deb0rAh ne sont pas arrivées à ouvrir leur compteur, les autres équipes sont restées en course pour les seconde et troisième places synonymes de demi-finales. Un match décisif entre eXtensive et Millenium s'annonçait intéressant et effectivement le score s'en est ressenti puisqu'il s'est avéré que les deux équipes n'ont pas réussi à se séparer. 



Le quatrième tour a été particulièrement passionnant puisque très important pour la suite. Toujours à la recherche d'un point dans ce tournoi, Team LDLC a surpris Millenium après une très belle remontée. Finalement, les deux équipes se sont séparées sur un match nul. De l'autre côté, Imaginary Gaming faisait face aux eXtensive également sur de_dust2. Et encore une fois, le side T de ces dernières a retourné le scénario du match en leur faveur. 16-13 ! 

Le dernier tour de cette phase de poule a vu eXtensive ne pas trouver la solution sur de_train contre les favorites de chez n!faculty. 16-03, un score fleuve mais pas très représentatif. Dans l'autre rencontre qui opposait les deux équipes rivales de la scène française, Millenium et Imaginary Gaming, les championnes de France ont bien débuté leur match avec un side T plus que correct avant de craquer en défense. Résultat, quatrième place de poule tandis que les Millenium se placent juste derrière n!faculty et eXtensive. 


Les joueuses de chez n!faculty se sont retrouvées directement en demi-finale et ont attendu les vainqueurs du Team LDLC - imG Gaming. Un match surprenant puisque les premières citées se sont tout simplement remobilisées après une phase de poule très moyenne. Elles ont bien envoyé les championnes de France en titre en lower bracket pour rejoindre n!faculty en demi. Tous deux qualifiés en demi-finales, eXtensive et Millenium se sont confrontés dans un match équilibré mais très calme. Les coéquipières de Chelmi sont parvenues à s'imposer 16-10, 16-13 et ont donc retrouvé n!faculty en finale winner bracket. La seule équipe étrangère du tournoi s'est quant à elle qualifiée après un match épique contre Team LDLC qui a réussi à inscrire la première carte avant de s'incliner sur les deux suivantes. 

Du coté du lower bracket, les Millenium ont éliminé les imG sans jamais être inquiétées. KLy et ses camarades terminent ainsi dernières de cette Epsilan 10. Les violettes quant à elles, ont rejoint les Team LDLC en demi-finale du lower bracket dans un match où elles étaient favorites. Statut respecté puisqu'elles se sont imposées assez facilement s'assurant un match décisif contre les eXtensive en finale du lower bracket. Des eXtensive qui ont offert un magnifique match en finale du winner bracket face aux n!faculty en allant accrocher la seconde carte 16-14. 


C'est avec une médaille de bronze assurée que Millenium et eXtensive ont débuté leur rencontre le dimanche matin sur la grande scène ! Un match à rebondissement qui a vu les deux formations prendre l'avantage mais ce sont les protégées de Leakim qui ont su trouver la solution rejoignant ainsi n!faculty en grande finale. Une grande finale sur scène qui a vendu du rêve à tous les passionés. Les Françaises ont débuté leur match de la meilleure des façons en inscrivant 7 rounds en terroristes sur de_nuke. Elles étaient même aux portes du gain de la première carte lorsque les n!faculty ont entamé une remontée à 12-14. Sephi et ses coéquipières ont alors remporté quatre rounds d'affilé montant ainsi sur la première marche du podium de cette Epsilan 10. 

Merci à l'Epsilan pour les photos

Page 1: Le récit
... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles