Brèves

WebTV
Publicité

Coverage



Blog de la rédac #12 - Oukilé le pognon ?

6497 43
L'argent et l'eSport, c'est un peu "je t'aime, moi non plus". On voudrait tout savoir, mais dès qu'il s'agit d'en parler, on ne trouve plus personne. C'est pourtant pas faute de voir le sujet revenir sur la table plusieurs fois par an, que ce soit à l'occasion de cash prize non payés, d’événements annulés ou de joueurs salariés. Beaucoup de rumeurs, peu d'informations. Petite exception pour une fois avec une plongée dans les coulisses de VaKarM.

Il faut dire que les quelques fois où le sujet est abordé, les réactions incitent rarement les intervenants à poursuivre, alors même que la plupart des acteurs majeurs sur CS:S n'ont rien à se reprocher. Ainsi même chez VaKarM on ne montre pas l'exemple. On ne roule pourtant pas sur l'or et on ne fait guère de folies, mais les positions dans le staff quant à la présentation de nos finances sont diverses. Ne rien publier est au final plus commode, ça évite les remarques.

Mais pour ce billet on va donc faire une exception et je vais vous détailler un peu le budget utilisé pour le coverage de la 30P Lan qui a eu lieu début 2011.

Avant de rentrer concrètement dans les chiffres, un petit mot sur comment VaKarM fonctionne pour décider (ou non) de suivre un événement. Le premier et principal paramètre est bien entendu l'intérêt esportif de la compétition et donc des équipes présentes. Les équipes (pré)inscrites, nos contacts chez les "tops", le succès d'éditions précédentes, etc... sont donc autant d'éléments qui nous permettent de déterminer si une lan a un intérêt potentiel ou non. Viennent ensuite en vrac le coût du coverage, la disponibilité du staff, la qualité (ou non) de la connexion Internet disponible ... etc. Tous ces éléments vont nous permettre de déterminer si oui ou non nous suivrons une lan et combien de personnes nous y enverrons. On ne produit bien entendu pas du tout le même contenu à 2 ou à 4 ! Les lans internationales présentent également des contraintes supplémentaires (se débrouiller en anglais, avoir un passeport valide, etc...).

 



Ainsi à la 30P nous avions décidé d'envoyer 5 personnes. Après coup, 4 aurait certainement suffit, mais ce n'était que notre deuxième coverage inter et la première édition de la 30P, il était donc difficile d'estimer précisément les besoins. Grosso modo, le montage des vidéos (ambiance et interview) occupait une personne, la traduction et sous titrage des interviews une autre, et une troisième pour filmer quasi en continu la salle pour avoir des rushs (cela peut sembler excessif, mais c'est ce qui permet d'avoir à la fin une movie comme celle de la 30P de MsTsN). Reste deux personnes pour faire tout le reste, comme rédiger les news, préparer les interviews, mettre à jour les scores/brèves, sachant qu'il n'y avait pas d'intranet et donc qu'il fallait faire l'aller/retour entre la salle presse et joueurs à chaque fois. Bref, on a peu chômé.

Ce coverage nous a donc couté 1 135 € environ. Répartis comme suit :

- 276 € d'avion : Ryanair en partance de Beauvais, soit 55 € / personne
- 493 € d'hôtel : 4 nuits (la lan était sur 3 jours pleins et pas un seul week-end), soit 25 € par personne et par nuit
- 216 € de train pour 3 des rédacs n'étant pas sur Paris
- 150 € de navette Paris/Beauvais (15 * 2 par personne)

 


Même combat pour la CPH !


Et c'est sans compter le prix de la caméra VaKarM, environ 600 € à l'époque. On a depuis également un reflex (Canon 500D) et deux micros pour avoir des interviews avec un son correct (quand on oublie pas de le brancher !).

Bref, peu d'excès, on aurait pu rester une nuit de moins à l'hôtel, mais partir le dimanche soir faisait grimper le prix du billet d'avion (sans compter que c'est prendre un risque de ne pas couvrir la finale si la lan prend du retard et finit tard), du coup ce que l'on gagnait à un poste de dépense, on le perdait sur l'autre.

Les dépenses c'est bien, mais sans connaitre en parallèle les recettes ça ne sert à rien. Là encore un petit exemple concret : la pub bannière sur le site rapporte entre 150 et 200 €/mois. Il est malheureusement difficile d'estimer la perte due aux personnes utilisant AdBlock (message subliminal : DESACTIVEZ-MOI VOTRE ADBLOCK SUR VAKARM), mais vu la  discrétion des pubs sur notre site, on peut espérer qu'elle est assez minime.

Il faut donc au moins 5 mois de bannières pour rembourser un coverage 30P. Alors heureusement les bannières ne sont pas le seul revenu, mais vous avez une meilleure idée des ordres de grandeur concernés.

Enfin, comme de nombreux organisateurs de lan, VaKarM est depuis 2009 une association 1901 composée exclusivement de bénévoles et à ce titre tous les revenus réalisés sont réinvestis afin d'améliorer le site et nos coverages ou de vous proposer de nouveaux concepts. Tout ce que nous vous proposons n'est pas parfait, mais nous faisons le maximum avec les moyens que nous avons.

A côté des mastodontes SC2 et LoL notre communauté est petite et nous sommes convaincus que tous les acteurs de CS:S devraient chercher à faire grossir "le gâteau" plutôt que d'en croquer une part. A ce titre, merci à tous les joueurs, top ou moins tops, qui nous aident régulièrement, que ce soit via leurs conseils ou en participant directement aux nouveaux concepts que nous vous proposons.

 

Merci à Etivey pour la bannière et sEnkaaa pour l'illustration

... Commentaires en cours de chargement ...
Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles