Brèves

WebTV
Publicité

Actualité de la scène

Coverage



À travers l'objectif à la DH Malmö

4262 11

L'équipe de VaKarM était présente à Malmö pour la DreamHack Masters et elle comptait en son sein un photographe de talent, Ap-3. Autant dire que les clichés pris à l'occasion de cet événement ont été légérement plus travaillés que d'habitude. L'occasion de revenir en images sur le tournoi et sur ce superbe succès français signé G2 Esports.

La phase de poules

Next et maLeK plongés dans leurs idées au moment d'aborder le tournoi. EnVy n'a pas eu la tâche facile dans cette lan et malgré un bon départ dans le match inaugural contre G2, elle finira par tomber face à sa rivale française. Avis aux amateurs de Photoshop, si vous voulez changer la couverture du livre pour la remplacer par "CS:GO pour les nuls" ou autres joyeusetés, faites-vous plaisir.

 

La déception est réelle pour Happy et SIXER après la perte de la rencontre contre G2. Dans le match des perdants disputé ensuite contre fnatic, en Bo1, les Français ne feront pas mieux et verront la compétition terminée après seulement deux cartes jouées.

 

Le duel franco-français sera interrompu pendant un long moment à cause de problèmes techniques. Il faut donc trouver de quoi s'occuper : pour NBK, c'est pieds sur la table et détente en attendant la reprise.

 

B.O.O.T était le petit poucet de cette lan et malgré le génocide de bots perpétré par Benkai, l'équipe singapourienne n'arrivera à inscrire que quatre rounds en deux cartes contre SK et Cloud9. Un tarif un peu rude, mais une expérience inédite à un tel niveau pour ces jeunes joueurs.

 

On est joueur de jeux vidéo ou on ne l'est pas. Entre deux cartes contre Immortals, bodyy continue d'être concentré, cette fois-ci sur Clash Royale.

 

Après un Major plutôt réussi, Virtus.pro est retombé dans ses travers. 4-16 contre Na'Vi, 7-16 contre Renegades, les Polonais ont complétement raté leur sortie. Du coup, TaZ a essayé d'aller voir ailleurs s'il n'y avait pas une petite place à gratter. Son essai chez SK Gaming aux côtés de fer et FalleN n'a apparemment rien donné puisqu'on ne l'a plus revu chez les Brésiliens durant la suite de la compétition.

 

Côté Astralis, la psychologue sportive Mia Stellberg, qui aide les joueurs et l'équipe au niveau mental, est toujours là. Et comme elle ne peut pas assister aux matchs derrière eux, zonic le coach y étant déjà, la voilà réduite à regarder sur son téléphone une rencontre qui se déroule littéralement à quelques mètres d'elle.

 

Check par-ci, check par-là, check partout, check tout le temps. On tape dans ses mains et on clique des têtes côté G2, résultat : une phase de poules passée sans encombres, terminée à la première place du groupe D.

 

Il ne fallait pas venir embêter FalleN ce jour-là. SK se fait une petite frayeur en perdant contre North mais se rattrape bien en écartant C9 lors du match décisif. Le leader brésilien avait sans doute beaucoup de choses à penser à cet instant.

 

Être joueur pro, c'est aussi avoir un monsieur avec une grosse caméra sur l'épaule qui fait des allers-retours devant vous lorsque vous jouez. Mais f0rest a l'habitude et mène les NiP, tenants du titre à Malmö, vers une qualification sereine en quart de finale après avoir battu FaZe en Bo1 puis Gambit en Bo3.


SK Gaming, en Bo3, à 10h ? Le tirage au sort des 1/4 de finale n'a pas dû être des plus agréables à entendre pour shox. Tant pis, il faudra se coltiner les Brésiliens de bon matin pour espérer continuer sa route en Suède.

L'arbre final et la Malmö Arena

Tout le monde était venu pour lui : le trophée de la DreamHack Masters Malmö. À ce stade de la compétition, dans la Malmö Arena, seules huit équipes pouvaient encore en rêver.

 

Un événement en Suède, c'est aussi l'occasion d'avoir des spectateurs un peu spéciaux : à gauche, le papa de f0rest ; à droite, celui de GeT_RiGhT.

 

Il y avait aussi un grand nombre d'enfants et de spectateurs très jeunes, qui n'ont pas hésité à venir occuper les premiers rangs pour supporter eux aussi leur équipe favorite. Et sachez donc que oui, on peut avoir un maillot NiP et, en même temps, une pancarte G2 dans les mains.

 

G2 a souffert contre SK mais a fini par l'emporter après une superbe remontée et un match de haute volée. La joie intense de bodyy, le sourire satisfait de SmithZz.

 

Salut de fin de match entre kennyS et FalleN. Le Français l'emporte sur son homologue cette fois-ci. Auteur d'un tournoi superbe, il sera récompensé du titre de MVP après la finale.

 

La rencontre entre G2 et NiP a été l'occasion pour les supporters suédois de se faire entendre. Mais rien n'y fera, leur dernier représentant s'inclinera contre la bande de shox et se contentera d'un top 3/4 encourageant pour la suite.

 

"Je suis tombé dans l'esport quand j'étais petit", voilà ce que pourra dire ce bébé plus tard. Casque anti-bruit sur les oreilles, dans les bras de papa, ou comment vivre sa première lan avant de souffler sa première bougie.

 

Remplacé par SmithZz derrière les joueurs, NiaK reste pourtant aux premières loges lorsque son équipe joue. Manager, mais surtout supporter.

 

2-1 contre SK, 2-0 contre NiP, 2-0 contre North, G2 Esports a réussi un superbe arbre pour aller soulever sa troisième coupe de la saison après la DH Tours et les finales ESL Pro League S5. Les Français entament la deuxième partie de saison de la meilleure des manières.

Vous pouvez retrouver l'intégralité des photos dans les galeries : mercredi - jeudi - samedi - dimanche

Merci à Avast et HyperX sans qui ces coverages ne seraient pas possibles.

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles