Brèves

WebTV


5 ans de VaKarM sur CS:GO

4904 32

Au début, nous étions mitigés. D'un côté Shootmania était le jeu qui montait en flèche avec des prizes pool tout à fait mérités, de l'autre, la moitié du staff tentait de sortir du "elo hell" sur League of Legends. Au milieu de tout cela, notre jeu de coeur rendait les armes. Malgré une Copenhagen Games 2012 déjantée, il fallait se rendre à l'évidence : Counter-Strike: Source n'appartenait plus qu'au passé. Le tableau n'était donc pas si beau mais l'artiste qui allait remédier à cela s'appelait Valve. 

Vous n'imaginez pas notre fierté lorsque nous avons reçu dix clés donnant accès à la beta de CS:GO directement des mains de Chet Faliszek, développeur dans la firme de Seattle. Ce 1er décembre 2011 marquait donc le début d'un nouveau chapitre pour VaKarM et la motivation des troupes était de nouveau au beau fixe. Très vite, nous avons permis aux lecteurs d'avoir un aperçu détaillé du futur jeu grâce à la vidéo ci-dessous. Laquelle sera reprise par le site spécialisé nofrag.com boostant encore un peu plus notre égo. 

Les parties de LoL laissaient peu à peu la place aux pick-ups sur de_dust et de_dust2, seules cartes accessibles à l'époque. La transition s'est donc déroulée tout naturellement et l'enfant béni de deStrO est arrivé à point nommé pour supporter nos nouvelles ambitions. La fameuse "V4" de votre site préféré, celle sur laquelle vous naviguez encore aujourd'hui. 

Lors de la sortie officielle de Global Offensive, le 21 août 2012, nous étions prêts à accueillir la deuxième partie d'une communauté historiquement scindée. Les dinosaures d'1.6 commençaient à s'inscrire de plus en plus et la moyenne d'âge des lecteurs a brusquement augmenté. Mais peu importe, les joueurs de Counter-Strike se retrouvaient désormais sous le même fanion. En interne, la WebTV était au centre des attentions. Lancée sur CS:S, elle a pris une importance capitale au sein du staff lors du passage sur CS:GO. 

Cette valeureuse époque où Dailymotion arrosait tout le monde. Millenium, Eclypsia, aAa, O'Gaming, tout le monde y a eu droit. Alors forcément, nous avons sauté sur l'opportunité de ramasser une (très) petite portion du pactole. Chaque mois, nous scrutions le virement de la plate-forme et chaque mois, nous n'en croyions pas nos yeux. Les yeux, nous les avons eus plus gros que le ventre lorsque nous avons décidé de succomber à la tentation du lecteur en auto-play sur notre page d'accueil ainsi que dans les articles contenant des vidéos. Vous n'aviez pas aimé et vous aviez bien raison.

Si parfois nous trouvons que vous avez le jugement facile, votre avis est toujours précieux et nous incite à garder une certaine ligne éthique et morale. Le moindre faux pas nous est de suite reproché. Et croyez-le, c'est une très bonne chose et nous sommes fiers de faire partie d'une telle communauté capable de nous remettre sur le droit chemin. 


Le plateau du Jeudi Oui réalisé par leplubodeslapin

La VaKarM TV a toujours été un problème épineux. Si elle nous permettait de tisser des liens avec notre communauté comme jamais nous n'aurions pu imaginer auparavant, elle nécessitait un nombre énorme de ressources en interne. Des problèmes d'égo, de communication et plus globalement d'organisation accouplés à une conjoncture défavorable ont mené vers sa fermeture. Après qu'environ 743 personnes du staff aient proposé un projet de relance sans franc succès, la fin de la VaKarM TV a été actée le 25 mai 2015. C'est peut-être un énorme gâchis en effet mais nous sommes fiers d'avoir servi de tremplin à plusieurs commentateurs de talents d'aujourd'hui. 

La première fois que VaKarM est parti en terre inconnue pour couvrir un événement remonte à 2010 et la DSRack #3 au Danemark. Il est vrai que nous avons un peu suivi le chemin des meilleures équipes du pays en délaissant peu à peu les lans françaises pour nous concentrer sur les compétitions internationales. Sur onze Majors, VaKarM a assuré la couverture sur place de neuf d'entre eux. Seuls la MLG Colombus 2016 et l'ESL One Cologne 2014 manquent à l'appel. A côté de ces Grands Chelems, nous avons couvert sept autres tournois internationaux portant le total à seize en cinq années sur CS:GO. 

Si nous ne souhaiterions pas nous la jouer trop élitiste envers les événements hexagonaux, nous sommes arrivés à un point où il est difficile de préférer poser des congés pour une lan dans une salle des fêtes plutôt qu'un tournoi de très haut niveau dans un stade. La proximité avec la communauté francophone passe néanmoins aussi par une présence en événements locaux et cela reste un axe d'amélioration important pour le futur. Bien que compliqué à gérer avec notre mode de fonctionnement basé sur le volontariat. 


Nos compagnons de route pour l'ESL One Cologne 2015

Voyager seul, c'est bien. On doit vous l'avouer, l'ambiance en "coverage" est unique. Mais accompagné, c'est encore mieux ! Alors un jour de février 2015, le père SekYo a ressorti un sujet de notre forum interne datant de 2010. Croyez-le ou non mais déjà à cette époque, il s'était pris de passion pour les bus. Est-ce la nostalgie des transports scolaires d'autrefois ? Ou encore le cruel manque de son dessin animé préféré "le Bus Magique" ? A l'époque déjà, il avait en tête l'organisation de voyages en bus pour se rendre en lan mais se heurtait au manque de motivation générale. 

En 2015, la donne a été différente bien que le projet ne semblait pour beaucoup qu'une énième utopie. Après de longs mois d'organisation, des dizaines de coups de fil et quelques sueurs froides lors de l'ouverture de la billetterie, voilà que cinquante ultras français débarquaient à la LANXESS Arena à Cologne pour un Major de folie. Les producteurs de l'ESL rêvent encore de l'ambiance incroyable qui régnait au sein de l'enceinte allemande, de cette Marseillaise résonnante au milieu des 15 000 spectateurs. Chers messieurs, vous pouvez être fiers d'avoir fait de cet ESL One Cologne 2015 l'événement préféré de kennyS ou apEX. Malgré la défaite en finale, c'est pour dire. 

Fort de ce succès, nous avions vu encore plus gros pour l'édition 2016. Un bus à étage ?! Où est-ce qu'on signe ?! 85 places disponibles à la vente avec un tarif minimum de plus de 220 €. Autant dire que le challenge était de taille. Mais une fois de plus la communauté s'est mobilisée en masse. Malheureusement, EnVyUs et G2 éliminés dès les poules, les supporteurs n'ont pu vibrer que pour une seule équipe tricolore : l'équipe de France de football engagée alors dans l'EURO. 


Le stand à la GA 2015

Chez VaKarM et c'est certainement la même chose dans beaucoup d'autres associations bénévoles, les grands projets sont issues d'un seul esprit. Il faut avoir un certain caractère et du cran pour concrétiser un concept, surtout chez nous où nous tenons particulièrement à notre zone de confort bien douillette. S'il y en a bien un qui s'est battu pour voir ses projets aboutir, c'est bel et bien l'ami GoY. Difficile de prendre au sérieux le Moscato de CS:GO mais lorsqu'un beau jour de 2015, il a exposé ses plans pour un stand webtv pour la Gamers Assembly approchante, il a fallu regarder cela de près. 

Malgré les réticences, le Michael Buffer de la DH Winter 2013 a su concrétiser son projet et les visiteurs pictaviens ont pu observer de près les joueurs Titan lors de la GA 2015 et suivre les matchs sur écran géant. Comme tout bon éternel insatisfait qui se respecte, GoY vous dira qu'il aurait voulu mieux faire. Alors, après quelques mois de repos, voilà l'antenniste auvergnat de retour pour nous jouer un mauvais tour. Ca, c'est ce que nous pensions quand il est arrivé en disant qu'il voulait faire des VaKarM Awards au stade de France. 

Après plusieurs pistes envisagées, c'est finalement grâce à l'ESL France que les VaKarM Awards sont sortis de l'écran pour la première fois. Une cérémonie d'une heure retransmise en direct des studios parisiens avec de grands noms présents dont shox, SmithZz ou encore kennyS. D'un coup d'un seul, ce rendez-vous annuel est passé d'un truc devenu barbant à un projet mobilisant toutes les forces du staff. Le défi est désormais de mieux faire pour l'édition 2017. 


Du beau monde pour les VaKarM Awards 2016

Dans la communauté assez restreinte que constituait la scène CS:S de l'époque, notre section movie-making a permis à VaKarM de se faire un nom à l'international. Demandez à MsTsN, le nombre d'heures qu'il a passé à flooder ses movies sur les forums de gaming.dk, sourcejunkies.de ou (mais c'était plus dur) Cadred.org. CS:GO a connu l'avènement des youtubers et des movie-makers liés aux équipes, faisant du secteur de la movie un marché ultra-concurrentiel où il est désormais difficile d'exister. 

ESWC 2012, DreamHack Winter 2012, Dreamhack Winter 2013, ESWC 2014, DH Tours 2015 et certains événements hexagonaux comme l'Epsilan 10 ou la Gamers Assembly 2015 ont tous un point commun : une movie au long format mêlant frags et séquences "IRL" réalisée par nos équipes. MsTsN et son fils spirituel shiG en sont d'ailleurs les principaux artisans. Là encore, ce genre de "documentaires" qui seront bien pratiques pour les futures générations, est désormais beaucoup plus difficile à réaliser.

Pas tout le monde ne souhaite faire chauffer Sony Vegas bénévolement pendant des centaines d'heures pour une audience internationale difficilement prévisible. D'autant plus lorsque les postes de movie-makers rémunérés courent les rues. Il est également à noter qu'avec la professionnalisation continue des événements, il est de plus en plus difficile d'accéder aux joueurs durant les tournois. L'ambiance des "lans à l'ancienne" avec vos champions favoris, si propice aux vidéos, semble belle et bien derrière nous.


Filmer les joueurs en train de jouer juste derrière eux. Une époque révolue

Les 1er avril arrivant, la rédaction et l'ensemble du staff ont multiplié les séances de "brainstorming" afin de jouer au mieux avec votre innocente naïveté. Chaque année, les poissons d'avril sont un passage obligé et souvent compliqué. Objectif : éviter le bide en proposant une idée peu ou prou crédible mais avant tout drôle. Après vous avoir fait croire que Valve avait complètement pété les plombs en 2012, shox mettait un terme à sa carrière de joueur pour devenir rédacteur en 2013. Dans l'optique de dénicher le futur kennyS ou le prochain NBK, la VaKarM Académie a vu le jour en 2014. Il se dit même qu'un certain ZywOo s'y est révélé. 

En 2015 et face à la tension grandissante entre les communautés 1.6 et Source, Twitch a été contraint d'intégrer une qualité 1.6 à son lecteur histoire de favoriser un peu plus les petites connexions. S'il y a bien un poisson d'avril qui pourrait se concrétiser à l'avenir, c'est bien celui de 2016. Des vignettes "style Panini" commercialisées par Valve durant un Major à collectionner. Franchement, messieurs les développeurs, on vous fait grâce de nos "royalties" mais faites-le ! Bon, on ne va pas se mentir qu'on sera moins chauds lorsqu'on verra le prix. 

Le dernier en date a révélé les techniques de triche des meilleurs joueurs du monde. Dans le même temps, Vivelle Dop annonçait son partenariat avec la super-star ScreaM pour sa nouvelle campagne de publicité. Dans le métro, sur les places publiques ou dans les centres commerciaux, le Belge dont les coiffures nous régalent, s'affichait sur tous les panneaux.

Allez, vous pouvez avouer que vous avez parfois hésité !


#teamworking

Durant cette première moitié de décennie, nous autres rédacteurs avons beaucoup écrit. Avec plus de trois publications par jour de moyenne (news et brèves), l'actualité est parfois difficile à suivre tant il y a de tournois, de transferts et de polémiques en tout genre à couvrir. Pour preuve, ce sont plus de 14 211 matchs qui ont été créés manuellement et affichés dans notre scoreboard, soit près de huit par jour. 

Nous n'avons pas été les seuls à tapoter sur notre clavier durant tout ce temps. Vous aussi. Vos 187 commentaires postés chaque jour en moyenne nous ont donné beaucoup de lecture. Et ce, sans compter le forum. Les modérateurs veillent au grain quitte à se prendre de violentes migraines certains soirs. En bonne dictature numérique qui se respecte, VaKarM a banni temporairement ou définitivement près de 1 700 comptes. La Corée du Nord du web. 

L'expérience du visiteur nous est chère. Certaines facettes du site actuel peuvent être désormais dépassées face à la masse de données et de statistiques, c'est pourquoi nos développeurs travaillent depuis des mois sur une nouvelle version du site qui espérons-le rendra votre navigation plus agréable et mieux informée. Les amateurs de codes savent à quel point ces pratiques sont chronophages donc ne nous demandez pas de date de sortie. Chaque chose arrive à point à qui sait attendre. Faut pas croire, ça prend du temps de relire le Site du Zéro.

Vous l'avez compris, on ne s'ennuie jamais chez VaKarM. S'il nous arrive toujours de mal brancher un micro et de nous en rendre compte après l'interview de 45 minutes ou s'il nous arrive d'être en retard sur des informations, sachez que nous nous efforçons de produire toujours plus de contenus avec le maximum de plus-value. Et votre aide sera toujours la bienvenue. Si rejoindre la famille VaKarM vous intéresse, notre campagne de recrutement est perpétuelle

Sur ce, le rendez-vous est pris pour les dix ans. 

Lire aussi : 5 ans de victoires françaises - 5 ans de clutchs - 5 ans de mises à jour - 5 ans de scandales

... Commentaires en cours de chargement ...

Vous devez posséder un compte VaKarM et être connecté pour commenter les articles